LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Alger arrow La salle omnisports inaccessible à la population
Version imprimable Suggérer par mail
18-06-2011

Bordj El Kiffan

La salle omnisports inaccessible à la population

Les jeunes de Bordj El Kiffan, regroupés en associations ou dans des clubs, ne peuvent plus s'entraîner dans l'unique salle omnisports de toute la commune. Celle-ci a été réquisitionnée par le Mouloudia d'Alger. En apprenant la nouvelle, des élus de l'APW ont fait, jeudi, des pieds et des mains  afin de rendre la salle à la population et permettre au Mouloudia de s'y entraîner uniquement à des horaires précis.

La commune de Bordj El Kiffan, avec ses 200 000 habitants, dispose d'une seule salle omnisports, ce qui est loin de satisfaire toute la demande exprimée en matière d'infrastructure sportive. En plus de cet important déficit, la population fait face à une situation des plus étranges. En fait, les jeunes de la commune, regroupés en associations ou dans des clubs, n'ont plus accès à cette salle depuis que le Mouloudia s'y entraîne.

Pis, selon le vice-président à l'APC chargé du sport, les deux clubs qui s'y entraînaient y ont été tout simplement chassés par le Mouloudia. Profitant de la visite effectuée, jeudi, par une délégation de l'Assemblée populaire de wilaya (APW) au chantier du centre culturel de la cité Faïzi de la même commune, les élus à l'APC ont soulevé ce problème, en aparté, devant des membres de l'APW.

Pour eux, il n'est pas question d'accepter que le Mouloudia ferme la salle devant les jeunes de la commune. Un membre de l'APW (RND) a été de leur avis. Quand le président de l'APC a tenté de centrer la discussion sur le déficit dans les infrastructures sportives, il l'a vite rappelé à l'ordre. «La salle n'appartient pas au Mouloudia, mais à la population de la commune.

Le Mouloudia doit avoir des créneaux pour ses entraînements, sans plus. Il n'a aucun droit de monopoliser la salle», a répliqué ce membre de l'APW. Ce dernier s'est même fait le devoir de jouer le médiateur entre l'APC et la direction de la jeunesse et des sports (Djsl) de la wilaya pour régler le problème au plus vite. Mais la délégation de l'APW n'a pas tardé sur le chantier du centre culturel pour permettre d'y apporter une solution rapide impliquant l'APC, la wilaya déléguée de Dar El Beida et la Djsl.

La salle sera-t-elle rendue à la population ? En attendant cela, la wilaya déléguée et la Djsl ont convenu d'inscrire un projet portant création d'une salle de sport. Celle-ci sera implantée dans le terrain jouxtant le chantier du centre culturel de la cité Faïzi.

S'agissant du centre culturel lui-même, dont la réalisation a coûté plus de 45,7 millions de dinars, le projet a été réceptionné. Il ne reste que l'acquisition et l'installation des différents équipements pour le rendre fonctionnel. Les autorités se donnent un délai jusqu'au 5 juillet pour l'inaugurer. La course contre la montre a commencée.                           

D. Ch. 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU JEUDI 27 JUIN 2013

Emploi en partenariat avec

Le président Bouteflika à la télévision nationale

 

 

Face book  
 

Dessin du jour

But de Belail
Une tempête de sable affole Barcelone
Un mystérieux OVNI affole le Moyen-Orient
Un député grec néonazi agresse deux femmes sur un plateau télé
Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Site waqt el djazair

                    Télévision  

           Canal algérie      TNT   

RSS – LE TEMPS