23
Thu, Mar
1 New Articles

Musique
Typography

Inu (j’assume) est un album qui a pris plusieurs années avant de voir le jour. Une œuvre artistique complète qui mérite réellement une grande attention.

Sans titre 0004

Le nouvel album de Mucat (à prononcer Mouchète), est tout simplement époustouflant. Plein d'originalité et de nouvelles sonorités, Mucat a su créer une nouvelle manière de chanter en kabyle. Les dix titres que contient ce nouvel album sont une autre manière de chanter dans la langue de Mouloud Mammeri. Il a fallu beaucoup de temps, d'énergie et de sacrifice pour la réalisation de cet album, mais le résultat valait vraiment le coup.
Entre autres chansons que contient ce CD, Abughrayri. Cette chanson est une très belle adaptation de la chanson hymne à l'amour d’Edith Piaf et de Mennot Marguerite. Une chanson d'amour d'une douceur à couper le souffle. Une déclaration d'amour enflammée. Cette chanson, comme pas toutes les autres, est agrémentée d'instruments locaux. Le banjo, la derbouka et le tar enfonce les paroles tranchantes de l'artiste à la voix mélodieuse.
La chanson la plus connue est une adaptation de la foule d'Edith Piaf. Cette magnifique adaptation, intitulée El Ghachi, est déjà connue du grand public, et a valu à l'artiste un grand succès après sa diffusion sur les réseaux sociaux. Une chanson qui force vraiment l'admiration. Mucat a également adapté en kabyle la chanson de Renault, Le Mistral gagnant. Intitulé Cikula Ugaro, il est magistralement interprété par l'artiste, qui a su donner une touche proprement kabyle à ce titre très connu de l'artiste français.
Mucat n'a pas fait que des adaptations de grands artistes, mais elle a agrémenté son CD de très belles créations qu'elle a «enfantées» elle-même. Nek akka, Tiram Akka i thella sont, entre-autres, les créations musicales de la chanteuse à la voix et au style bien original.
Des créations qu'elle n'a jamais «prévues». «Je compose mes chansons en marchant dans la rue, en me baladant», dit-elle.
L'artiste, très méticuleuse dans son art, a collaboré avec de talentueux musiciens, entre autres Kheireddine Kati, un virtuose du mandole, de la guitare et du banjo. Amar Chaoui, Malik Kerrouche, Madjid Tarek Mohia et Dimitri Fonseka. Une belle brochette de musiciens, connus dans le monde des artistes, qui ont pris tout leur temps pour donner le meilleur d'eux-mêmes, et le résultat est très remarquable dans cette œuvre musicale.
Cet album rencontre déjà un grand succès au milieu de ses nombreux fans en France, où il est disponible. Il faut noter que Mucat, qui se produit souvent sur scène en France, s'est frayé une place de choix dans le milieu artistique algérien en France. Ce nouvel album, qui est déjà disponible en France, sera commercialisé bientôt en Algérie. Un album très attendu par les fans de l'artiste qui n'ont la possibilité d'écouter quelques-unes de ses chansons, pour le moment, que sur internet, à travers le peu de vidéos de l'artiste, partagées sur Youtube.
Mucat, de son vrai nom Fadhma Amazit-Hamidchi, est originaire d'Ifigha, dans la région d'Azazga. Linguiste de formation, elle a déjà produit un CD de berceuses en langue amazighe, intitulé Timectuhin nni. En 2003, elle coécrit avec Mohand Lounaci Le kabyle de poche (Editions Assimil). C'est un petit dictionnaire «manuel de survie» français-kabyle. Très appréciée par ses milliers de fans en Algérie, Mucat souhaite bien que l'occasion de rencontrer son public sur scène en Algérie lui soit offerte.

Arezki Ibersiene