23
Thu, Mar
1 New Articles

Culture
Typography

Votre style d'écriture poétique est   très classique. Ne pensez-vous pas que c'est la cause pour laquelle vous manquez de lecteurs?


- Au contraire,  je pense qu'il n'existe pas de manière ou de style d'écriture particulière.  Mes camarades dans la rencontre d'aujourd'hui en sont la preuve. Et bien qu'elles déclament leurs poèmes et leur prose de manière ‘’moderne’’, le public n'a pas pour autant répondu présent ! Je tiens aussi à souligner que ma poésie est cent pour cent moderne. Mes modes poétiques sont certes classiques, mais leur contenus est moderne.

Justement, quelles sont vos thématiques de prédilection ?
Je parle principalement de l'être humain, de ses amours, de ses inspirations… Aujourd'hui, j'ai déclamé trois poèmes, un sur l'être humain et comment il annonce une rupture avec sa moitié, ce qui m'a amené à mon second poème sur la rupture et ainsi au troisième qui porte sur la passion et l'inspiration. J'ai aussi des poèmes qui parlent de la nation, de l'Algérie, de ce qui se passe dans le monde arabe….
Le marché de la poésie vit une crise constante depuis un moment, il ne sollicite plus les grandes foules…
Au contraire, la poésie est très délicate et elle a besoin d'un soin particulier de la part du poète qui l'écrit. La notoriété de la poésie dépend de son auteur et du traitement que ce dernier lui accorde.  Bien sûr, on est conscient que dans l'absolu, la poésie s'est détériorée, mais ça reste un jugement qu'il ne faut pas généraliser.


propos recueillis par sara boualem