30
Thu, Mar
1 New Articles

Afrique
Typography

L’armée nigériane a annoncé hier avoir libéré lors d’une opération menée ce week-end dans le nord-est du pays plus de 5000 personnes qui étaient détenus par Boko Haram.

Au cours des douze derniers mois, l’armée nigériane, aidée parfois par des troupes de pays voisins, a reconquis la majeure partie du territoire qu’elle avait perdu face à Boko Hakam, en lutte depuis sept ans pour créer un émirat islamiste dans le nord-est du Nigeria. L’armée a lancé des opérations dimanche dans 15 localités, lors desquelles elle a «tué six terroristes de Boko Haram et en a blessé plusieurs autres».
«L’armée a également libéré plus de 5000 personnes retenues en otages par les terroristes de Boko Haram», ajoute-t-elle dans un communiqué. Plus de 15 000 personnes ont péri et deux millions d’habitants ont été déplacés par les combats dans le nord-est du Nigeria ainsi qu’au Tchad, au Niger et au Cameroun, depuis le début de l’insurrection de Boko Haram.