23
Thu, Mar
1 New Articles

Football
Typography

Pour sa première participation en Ligue des champions africaine, la JS Saoura n'aura pas fait long feu.

Les Sudistes ont dû quitter la compétition dès le tour préliminaire sans pourtant perdre un match de leur double confrontation avec les Nigérians d'Enugu Rangers (1-1,0-0). Une élimination qui est restée en travers de la gorge des joueurs de Karim Khouda, qui ont livré une prestation héroïque lors du match retour disputé dimanche au Nnamdi Azikiwe Stadium de Enugu. Mais le manque d'expérience dans les compétitions continentales a joué un mauvais tour aux coéquipiers de Mustapha Djallit, qui ont laissé filer la qualification au match aller chez eux à Béchar. C'était lorsqu'ils ont concédé cette fameuse égalisation peu avant la pause, huit minutes seulement après avoir ouvert le score sur un magistral coup franc signé Bourdim (30'). Malgré cette désillusion qui coûte déjà à l'Algérie une place sur les deux réservées à chaque édition de la plus prestigieuse des compétitions africaines, la JSS peut, toutefois, bénéficier de circonstances atténuantes. Parmi les trois clubs algériens concernés par le tour préliminaire en Ligue des champions et en Coupe de la CAF, c'est elle qui a hérité l'adversaire le plus relevé. En effet, le champion du Nigéria en titre est un club qui a un vécu dans les compétitions africaines, lui qui a été finaliste en 1975 de la Coupe d'Afrique des clubs champions, l'ancienne version de la C1, et vainqueur deux plus tard de la défunte Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe. Enugu Rangers qui a été sur la route du Mouloudia d'Alger en demi-finales lors de son sacre historique en 1976 (0-2, 3-0), est même une référence en matière de formation au Nigéria puisque ce club a formé de très grands joueurs à l'échelle continentale et internationale, à l'image de John Utaka et surtout Jay-Jay Okocha, l'ancien joueur du Paris Saint-Germain, considéré comme l'un des plus grands dribbleurs de l'histoire du football mondial. Avec un peu plus de chance lors du tirage au sort de cette Ligue des champions Africaine, la JS Saoura aurait peut-être gagné le droit de se mesurer aux Egyptiens du Zamalek en seiziémes. Pour une première participation africaine ce fut, certes, ratée pour la JS Saoura, mais ce n'est pas faute d'avoir essayé…

Mounir Ouassel