15-02-2011
Santé
Conserver le sang du cordon ombilical, une arnaque ou pas ?

Le sang du cordon ombilical doit-il être conservé en prévision d'une éventuelle maladie dégénérative de l'enfant ?
De nombreuses entreprises en Europe proposent aux parents de conserver le sang du cordon ombilical de leur enfant. La raison ?

Le sang qui circule dans le cordon contient des cellules souches, habituellement localisées dans la moelle osseuse, qui permettent de traiter des maladies du sang, des maladies génétiques ou des déficiences immunitaires.
Un grand espoir pour les parents qui pensent ainsi pouvoir guérir leur enfant, s'il vient un jour à développer l'une de ces maladies.

Un espoir rendu imaginable par des banques privées qui se proposent de conserver ce sang – moyennant une forte somme d'argent – pendant des années au cas où il serait utile.

Un business plutôt lucratif puisque chaque année, près de 4000 couples en France placent clandestinement le précieux liquide dans une banque étrangère.

Sauf que ce rêve proposé aux parents est un leurre, selon des hématologistes.
Rien, en effet, ne permet de penser qu'il est utile de conserver le sang de cordon de votre enfant pour le guérir un jour. Les banques privées font de la publicité mensongère en se basant sur les bons résultats que l'on obtient avec les dons allogénique (c'est-à-dire en utilisant le sang du cordon du donneur pour une autre personne).

En effet, même si le sang du cordon peut aider une autre personne, aucune étude ne montre aujourd'hui qu'il peut être utile pour le donneur. Il est démontré que si l'on veut soigner un enfant atteint de leucémie, une autogreffe n'a aucun intérêt puisque l'enfant a déjà la maladie en germe dans son propre sang placentaire.

En revanche, le sang de ce cordon peut aider un autre bébé car les cellules souches vont migrer vers la moelle osseuse, s'y multiplier et régénérer les cellules sanguines du receveur. Il est alors important d'utiliser le sang du cordon pour en faire un don public.