20-02-2011
Enfant
La Nintendo 3DS déconseillée aux plus jeunes

Après le succès d'Avatar au cinéma, l'arrivée de la 3D dans les foyers était très attendue. Equipements en lecteurs vidéo et téléviseurs, console Nintendo… Mais la 3D est-elle dangereuse pour les enfants ? C'est justement Nintendo qui déconseille sa propre console 3DS aux enfants de moins de sept ans.

L'entreprise ne s'arrête pas là. Sur son site, elle met en garde les parents contre toutes les images 3D, télévision et cinéma compris.

Les enfants âgés de 6 ans et moins pourront jouer uniquement avec une console en 2D car la vue d'images 3D pendant une longue durée pourrait affecter négativement le développement de leurs yeux, car les muscles de leurs yeux ne sont pas totalement formés.

Mais Nintendo ne précise pas quels sont les risques. Un magazine américain a interrogé le co-développeur du VRML (langage de description d'univers virtuels en 3D) qui s'apprêtait à développer un casque de visualisation 3D avec la compagnie de jeux vidéo Sega. Mais le SRI a mis en garde Sega, lui défendant de donner ce casque aux enfants.
La 3D trompe notre cerveau.

Quand vous enlevez les lunettes et que vous vous éloignez de l'écran, vous avez du mal à vous réadapter et pendant un moment, vous n'avez pas une bonne perception de la profondeur. Raison pour laquelle il faut surtout se préoccuper des enfants. Leur système nerveux est encore en construction, et cela pourrait produire un dégât irréversible. Plus l'exposition à un écran 3D est régulière et prolongée, plus le risque

s'accroît : deux heures par mois de 3D à la maison, ça va, mais deux heures par jour, non.
Pas de risque réel selon les ophtalmos Les ophtalmologistes ne sont pas tous du même avis. L'acuité visuelle se développe dès l'âge de six mois et se termine vers cinq ou six ans.

En dessous de cet âge, on a peu de chances de regarder des vidéos en 3D. En revanche, si on regarde un écran 3D pendant longtemps, on va forcément avoir une fatigue oculaire ou des maux de tête, qu'on soit enfant ou adulte.