27-02-2011
Santé
Le cancer du sein touche aussi les hommes

Beaucoup l'ignorent, y compris certains médecins, mais ce type de tumeur touche également la population masculine. D'où un diagnostic souvent tardif.

D'emblée, le sujet suscite l'incrédulité, voire la plaisanterie de mauvais goût : un homme atteint d'un cancer du sein ? Et pourquoi pas une maladie de la prostate chez la femme ? De fait, ce cancer est très rare: «1 homme pour 100 femmes».

Antécédents familiaux

Plusieurs facteurs de risque ont été identifiés par les spécialistes : des antécédents familiaux d'abord, en particulier chez les mères et les sœurs. Des anomalies testiculaires, ensuite, ainsi que l'obésité et la cirrhose, celle-ci modifie le métabolisme du patient et, par voie de conséquence, sa production hormonale. Enfin, certains spécialistes mentionnent, sans qu'il y ait à ce jour de preuve formelle, une exposition professionnelle répétée aux champs électromagnétiques, notamment les lignes à haute tension.

Les traitements, eux, sont similaires à ceux des cancers du sein féminins, l'ablation constituant, dans la majorité des cas, la solution de première intention. Il faut pourtant, parfois, passer par la radiothérapie ou la chimiothérapie, car le diagnostic est trop souvent effectué tardivement, alors que la peau ou les muscles sont atteints en profondeur.

D'où un pronostic moins favorable que chez les femmes, alors même que les tumeurs sont, en général, d'évolution plus lente. Quant à l'âge moyen de diagnostic, il est de 67 ans, soit cinq ans de moins que dans la population féminine, mais avec des écarts impressionnants : selon la littérature mondiale, en effet, les cas rapportés vont de… 5 à 93 ans.