11-04-2011
Baba Hassen
A quand l'ouverture du marché communal ?

L'absence d'un marché de proximité tourmente les habitants de commune de Baba Hassen. Ceux-ci s'interrogent dans ce cadre sur le devenir du marché municipal qui tarde à ouvrir ses portes.

Malgré l'achèvement des travaux de réalisation, il y a de cela deux ans, cette infrastructure commerciale reste toujours fermée. Cet état de fait pénalise l'ensemble des habitants de la commune de Baba Hassen. Pour s'approvisionner, ils sont obligés de faire le déplacement vers les communes voisines comme Douéra et Ouled Fayet. «Je me déplace jusqu'à Douera pour acheter deux kilos de pommes de terre !», déclare un citoyen.

Il s'interroge dans ce sens sur l'utilité du marché dont les portes demeurent toujours fermées. L'achèvement des travaux de construction du marché en question était bien accueilli par ces riverains mais leur déception était grandiose.

En effet, plus de deux années sont passées et le marché tant attendu n'a pas ouvert ses portes alors que  les habitants de cette ville continuent à «se taper le trajet jusqu'aux quartiers voisins pour acheter, fruits, légumes et autres provisions».

«Vraiment, c'est pas sérieux !», s'indigne une dame, la trentaine avant d'ajouter : «Mais ils attendent quoi pour l'inaugurer ?». Pour un quadragénaire, il n'est pas normal qu'une grande localité comme Baba Hassen reste jusqu'à présent sans marché communal qui, selon lui est plus que nécessaire. Les responsables de la commune sont pointés du doigt.

Ces derniers sont, selon ces citoyens, à l'origine de cette situation. Certains d'entre eux expliquent ce retard par des conflits relatifs aux noms des bénéficiaires des locaux au sein du marché en question.
«Il y a beaucoup d'ambiguïté», rétorque un riverain tout en parlant de certaines personnes qui essayent d'écarter les ayants droit.

«Ces gens-là payent la 'chipa' afin qu'ils bénéficient d'un étal alors qu'ils n'ont aucun droit», explique-t-il encore avec un air d'indignation. Cependant, une source proche de l'APC de Baba Hassen, contactée par nos soins, a nié ce genre de pratiques illégales.

La source a affirmé que le marché, dont le chantier a été livré depuis deux ans, serait opérationnel dans les prochains jours. Mais cette démarche ne sera effectuée qu'après l'annonce de la liste des bénéficiaires des étals, a précisé la même source.

Karima Adjemout