13-06-2011

Enfant

Le lait est essentiel pour son développement

Bien des idées reçues – et fausses – ont circulé ces derniers temps à propos de la consommation de lait. Elles sont pourtant dénuées de tout fondement sérieux. Infections à répétition, allergies, eczéma… 

Ces idées doivent être combattues, car les conséquences d’une carence en calcium peuvent s’avérer redoutables, voire mortelles, pour les plus petits. Il existe certes des intolérances au lait de vache ou au lactose, mais c’est au pédiatre qu’il revient d’en poser le diagnostic. Et ce n’est pas fréquent. Les enfants
«privés» de lait pour de mauvaises raisons voient leur risque de carence en calcium, augmenter.

Ce dernier n’est pas facilement objectivable, et ne se traduit par rien de visible. Pourtant, l’os de l’enfant se minéralise mal. Et ce n’est que plusieurs années, voire plusieurs décennies plus tard, que la catastrophe prendra toute son ampleur : fractures, notamment chez les femmes après la ménopause, mais aussi fractures de fatigue chez le sportif.

Certains parents, persuadés que le lait est nuisible à la santé de leur enfant, choisissent des substituts totalement inadaptés. Ces derniers sont à base de végétaux : lait d’amande, lait de riz, lait de noisette, lait de soja… Or, ces «laits» ne sont pas du lait, et ils ne se rapprochent ni de près ni de loin du lait maternel. A ce stade de la vie, les carences sont graves, voire irrémédiables.