22-07-2011

Beauté

Toutes les peaux peuvent-elles utiliser du savon ?

Un savon traditionnel tiraille toujours un peu la peau. S'il est trop détergent, il peut éliminer le film hydrolipidique. Mais il n'est pas le seul responsable : la température élevée de l'eau et sa teneur en calcaire sont aussi coupables.

Aussi, mieux vaut appliquer, après la toilette, un lait hydratant ou une huile végétale. Si la peau de votre corps est sensible, si vous avez des problèmes dermatologiques, utilisez un pain dermatologique. Si vous avez la peau sèche ou si vous avez plus de 70 ans (la peau s'assèche au fil du temps), privilégiez le savon surgras.

Si vous n'avez pas de problèmes, le savon traditionnel est parfait pour le corps, mais préférez un pain dermatologique ou un produit spécifique pour le visage. Oubliez un peu le «culte du ph». «Un ph acide ou alcalin ne signifie absolument pas qu'une préparation sera irritante pour la peau. Le pH à lui seul n'est pas une indication suffisante pour choisir un savon, trop d'éléments le modifient dans une formule (parfums, tensioactifs, conservateurs…). Surtout, la mention «pH neutre» est un terme chimique qui n'a rien à voir avec l'innocuité.

Par ailleurs, la peau est dotée d'un excellent pouvoir tampon : elle va corriger elle-même son pH.
Privilégiez les savons contenant des agents lavants d'origine végétale (huiles d'olive, de palme, de coton, d'amande douce…), et non synthétique (tensioactifs) ou animale (surveillez les mentions sur les étuis «sans graisses animales»). Préférez les formules sans parfums ni colorants (ils n'apportent rien sur le plan de l'efficacité), ni conservateurs (absents dans les savons traditionnels ou surgras).

Le savon lave-t-il mieux que le gel douche ?
Les agents lavants d'un savon traditionnel sont très puissants, d'où cette sensation unique de propreté. Son pouvoir nettoyant est supérieur à celui du gel douche. Il est, par essence, bactériostatique et fongistatique : il empêche le développement des bactéries et des champignons.

Notre conseil : oubliez les gants de toilette, véritables nids à microbes, car ils macèrent toujours en milieu humide. Lavez-vous à mains nues. Comme il se rince très bien, le savon ne laisse aucun film résiduel sur la peau : l'eau perle à la surface de l'épiderme, ce qui permet de se sécher très vite et de retrouver le vrai toucher de la peau. Avec un gel douche, la peau reste humide plus longtemps.