30-07-2011
Bien-être
Pourquoi j'attire les moustiques ?

Dès que la nuit tombe, tous les moustiques du voisinage semblent se donner rendez-vous pour un festin sur votre peau à vous. Mais pourquoi la vôtre et pas celle de votre voisin de table… ou de lit ?

Oui, il y a vraiment des peaux à moustiques
Pas de chance ! Les moustiques femelles (ce sont elles qui piquent et non les mâles) ne choisissent pas n'importe quelle proie pour sucer le sang dont elles ont besoin pour amener leurs œufs à maturité. Comme le souligne un professeur de l'Université de Floride, 1 personne sur

10 est particulièrement attractive pour les moustiques. Est-ce votre odeur, votre peau, la combinaison de plusieurs facteurs, les chercheurs ne font qu'effleurer pour l'instant ce qui excite l'appétit des moustiques femelles.
Mais une chose est sûre : il y a des peaux à moustiques et vous pouvez être dévorée par les moustiques à la soirée barbecue du voisin alors que vos voisins de table ne souffriront d'aucune piqûre ! Mais il y a des raisons à cela…

Les moustiques aiment le cholestérol
C'est en tous cas l'un des constats du professeur. Les moustiques ont une nette préférence pour les personnes qui présentent une forte concentration de stéroïdes ou de cholestérol à la surface de leur peau. Ce qui ne veut pas dire que votre taux de cholestérol est trop élevé ! Loin de là.

Cela signifie simplement que vous le régulez plus efficacement… donc que l'éventuel surplus est évacué à la surface de votre peau. Les moustiques sont également particulièrement attirés par les personnes qui produisent des effluves «acides» : un excès d'acide urique tout comme l'acide lactique agissent sur leur odorat comme si vous étiez une brioche sortie du

four !  Ces dames moustiques aiment également beaucoup les effluves ammoniaqués de la sueur : si vous transpirez beaucoup la nuit, ne vous étonnez pas d'être couverte de piqûres de moustiques le lendemain matin ! Heureusement, sur les quelque 300 variétés de moustiques qui peuvent nous piquer, très peu transmettent des maladies.