15-10-2011
Les habitants de Tiachache réclament des ralentisseurs

Les habitants du village Tiachache dans la commune de Tizi Ghennif, au sud-ouest de Tizi Ouzou  sont en colère. Ils ont même laissé cette colère s'étaler sur la place publique en organisant, avant-hier, une action de protestation qui a consisté en le blocage du siège de l'APC. 

La raison, ils réclament la mise en place de ralentisseurs pour freiner l'insécurité sur les routes qu'ils qualifient de «terrorisme routier». En effet, les habitants de ce village qui ont occupé le siège de l'APC  de Tizi Ghennif ont vivement réclamé des responsables locaux la mise en place en urgence de ralentisseurs tout au long de la route qui traverse le village. Des automobilistes, qui font fi de la sécurité des piétons et des dangers qu'ils peuvent occasionner, traversent ce village à vive allure mettant du coup la vie des habitants en jeu.

C'est donc pour parer à tout accident supplémentaire -des accidents ont déjà été enregistrés sur ce tronçon-, que les villageois excédés par le comportement des chauffards ont décidé de recourir à cette action de protestation pour se faire entendre. Cette action a également été saisie par les protestataires pour formuler d'autres revendications liées à l'amélioration du cadre de vie des villageois.

Ce n'est pas la première fois que des  habitants de la wilaya de Tizi Ouzou protestent pour exiger la réalisation de ralentisseurs. Au mois de septembre dernier, les habitants du village Ighil Bouzal, dans la commune d'Azazga à environ 40 kilomètres à l'est de Tizi Ouzou, qui craignaient aussi pour la vie de leurs enfants à cause des chauffards qui pullulent dans cette région, ont procédé à la fermeture de la RN12 pour exiger la satisfaction d'une demande relative à la mise en place de ralentisseurs au niveau du tronçon de la déviation de la RN12 qui passe par le village.

 B. B.