LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Algérie arrow Les atomes crochus à chacun
Version imprimable Suggérer par mail
24-11-2009
DéCRYPTAGES
Les atomes crochus à chacun

Entre sa réforme de la santé qui avance à pas de tortue et la cérémonie de distinction d'un groupe de militantes zimbabwéennes qui travaillent à la fragilisation du pouvoir que le vieux Mugabe est censé partager avec l'opposition, Barak Obama a trouvé le temps de remettre une couche sur le nucléaire iranien. 

Par le biais d'une déclaration semblable à celle faite en Chine, portant sur l'impatience des Occidentaux ? Face à des mollahs qui ne semblent pas avoir l'intention de répondre officiellement à l'offre de l'AIEA, à moins qu'ils acceptent au final un transfert de leurs stocks d'uranium en Turquie, le président US est quasi certain d'être en train de perdre son temps.

Tout comme Hamid Karzaï qui voudrait tant que la Loya Jirga qu'il compte organiser à Kaboul puisse attirer la «crème» des taliban, du moins les plus modérés parmi eux. Puisque, dixit Bernard Kouchner, la victoire militaire n'est plus envisageable. Mais il est difficile de croire que ceux-là vont se laisser séduire par une pareille proposition qu'ils ont eu à rejeter plus d'une fois.

D'ici à ce que l'administration démocrate ponde sa nouvelle stratégie pour une meilleure stabilisation de l'Afghanistan, Barak Obama semble être tenté à raisonner une dernière fois le régime de Téhéran avant de passer à la grande offensive diplomatique dans les couloirs du Conseil de sécurité.

Par le biais d'une parfaite coopération qui aurait dû ouvrir les yeux aux Iraniens quand W. Bush signait en 2005 un accord sur le nucléaire civil avec le gouvernement de New Delhi. Depuis son entrée à la White House et son retour d'Asie, où même la presse américaine a estimé le kimono trop large pour lui, c'est la première fois qu'Obama reçoit avec de tels honneurs un hôte étranger.

Des kilomètres de tapis rouge pour le Premier ministre indien, Manmohan Singh, dont le pays continuerait de donner des leçons en matière de non prolifération bien qu'il ne soit pas signataire du traité. Si les Iraniens pouvaient en faire autant, doit se dire Barak Obama au moment où il est écrit dans un rapport de députés français que l'Iran est en passe de posséder l'arme nucléaire mais pour autant cette arme ne constitue pas une menace sécuritaire.

Mais l'attitude de défi, que les mollahs maintiendraient, ne rassure pas le gouvernement de Washington. Toutefois, continue-t-il d'espérer que sa main tendue vers la République islamique puisse lui rapporter demain autant de contrats juteux que l'Inde, aujourd'hui ? Pure coïncidence ou hasard du calendrier, la visite du Président Ahmadinejad au Brésil renforcerait les certitudes US et celles de leurs alliés : l'Iran n'est pas prêt à lâcher du lest pour qu'enfin la confiance puisse reprendre ses droits.

Ce n'est pas pour rien si Obama a annoncé la tenue de consultations entre alliés à Bruxelles, histoire d'isoler un peu plus les mollahs. Chose que le président Lula ne veut pas voir se matérialiser pour la simple raison que la recherche de la paix au Moyen-Orient ne peut prétendre au réalisme sans une coopération accrue de la République islamique d'Iran. D'où ce pas en avant et ce pas en arrière des Occidentaux qui peinent à convaincre les Palestiniens et les Syriens à reprendre langue avec Tel-Aviv. Ainsi, les sanctions contre les mollahs ne seront que plus belles.

Par Anis Djaad

 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU LUNDI 08 FEVRIER  – 2010

Appel aux âmes généreuses :

Lire la suite…  

Les Chroniques du Temps

Point Net

L'homme qui répond aux questions qu'on ne lui pose pas

Le secrétaire général de l'union des commerçants et artisans n'y va pas de main morte : «Même les lois coloniales ne préconisaient pas la prison pour les commerçants.» L'allusion va aux dispositions de la loi sur la protection du consommateur adoptée il n'y a pas longtemps.

Lire la suite… 

DECRYPTAGES

Les fruits pourris du hasard

Bien qu'il soit du même bord politique, Bill Clinton ne semble pas avoir convaincu les siens sur la nature de la menace qui guette la sécurité nationale des Etats-Unis. Certes, le président Obama a promis de rediriger le canon vers Al Qaïda mais le nouveau rejet des talibans de la main tendue de Hamid Karzaï risque de lui fausser sous peu ses calculs. 

Lire la suite… 









Edition du 08-02-10 – N° 334
Notre Hebdomadaire
LE TEMPS DES SPORTS

A LIRE AUSSI

Saâdane réunit aujourd'hui son staff
Cap sur le match contre la Serbie et le Mondial
Le sélectionneur national Rabah Saâdane devra réunir aujourd'hui les membres de son staff au siège de la fédération pour dresser le bilan de la participation à la CAN et établir le programme de la préparation pour le Mondial 2010, à commencer par le premier test grandeur nature contre la Serbie, prévu le 3 mars au stade 5 Juillet.

 Lire la suite…


JSMB
Les Lions de la Soummam imperturbables
La machine béjaouie, bien huilée, semble bien partie pour terminer la saison en apothéose. Sous l'impulsion d'un technicien de la trempe de Djamel Menad qui ne laisse rien au hasard, les camarades de Cédric veulent offrir un titre à leurs fans et à toute une région qui ne vit qu'au rythme de leur exploit.

Lire la suite…

USMB
Les Blidéens ont tenu leur promesse
On l'avait bien dit que les Blidéens n'allaient pas à Batna en victime, mieux  encore ils espéraient ramener un bon résultat de leur déplacement. Sans doute, si pour certains le partage des points n'a pas changé grand-chose au classement, il laisse augurer beaucoup de promesses.

Lire la suite…

JSK
Geiger décomplexe les Canaris

La JS Kabylie a remporté, samedi à Oran, sa 11e victoire de la saison, la première hors de ses bases. Outre le résultat, c'est surtout la manière qui plaît et qui rassure les fans kabyles.

Lire la suite… 


CAN de handball
Les Verts ne participeront pas à la cérémonie d’ouverture
Les deux formations nationales de handball devant prendre part au prochain championnat d'Afrique des nations que l'Egypte accueille du 10 au 21 février seront absentes au défilé d'ouverture de cette compétition, elles  rallieront la capitale égyptienne le jour même de la cérémonie d'ouverture, c'est-à-dire la veille de leurs rencontres respectives.

Lire la suite… 

 

Archives PDF

NRJ Musique Awards :
Diam's : "one, two, three viva l'Algérie"
 
 
Reportage Canal +

Qualification de l'Algérie au Mondial 2010

La passion des Algériens pour leur équipe nationale
  
Interview de Lounes Gaouaoui
 
Algérie Mali Chez les Ziani

     
Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivantsTel (021) 37 48 75
      (021) 37 48 09
      (021) 37 54 78Fax (021) 37 48 18
Algérie 1 – Égypte 0