19
Sam, Aoû

International
Typography

Le Qatar, confronté à une crise diplomatique avec l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Emirats Arabes et le Bahreïn pour son soutien présumé au terrorisme, a annoncé hier qu'il supprimait, avec effet immédiat, les visas d'entrée dans l'émirat pour 80 nationalités dans le but de stimuler le tourisme et le transport aérien.

 

L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse du patron de Qatar Airways, Akbar al-Baker, et de responsables du département du Tourisme et du ministère de l'Intérieur. L'exemption de visa pour 80 nationalités fera du Qatar le pays de la région le plus ouvert aux visiteurs étrangers, a expliqué le représentant du département du Tourisme, Hassan al-Ibrahim. Pour les ressortissants des 80 pays bénéficiant de la mesure, il suffira de présenter à l'arrivée un passeport valide pour obtenir le droit d'entrer au Qatar, a indiqué le représentant du ministère de l'Intérieur, Mohamed Rached al-Mazroui, cité par l'AFP. Les ressortissants de 33 pays auront le droit de rester au Qatar pendant 180 jours sans visa et ceux des 47 autres pays pourront y séjourner sans visa pendant 30 jours, période renouvelable une seule fois. Le Liban est le seul pays arabe, hors Golfe, figurant sur la liste de 80 pays publiée à l'issue de la conférence de presse. Les autres sont les états européens membres de l'espace Schengen ainsi que des pays occidentaux, latino-américains ou asiatiques. Deux critères ont été notamment cités par M. Mazroui pour le choix des nationalités. Le premier est d'ordre sécuritaire et le second d'ordre économique, à savoir le pouvoir d'achat des visiteurs. L'Algérie n'a pas bénéficié de l'initiative qatarie. En se référant à la logique présentée par ce pays, l'Algérie ne répondrait pas aux deux critères énoncés. Pourtant, une étude américaine a noté, il y a quelques jours, que l'Algérie est le pays le plus sûr dans le monde arabe. La motivation qatarie serait politique. Là également, la décision du Qatar d'exclure l'Algérie de l'initiative est incompréhensible.

Quand Doha saluait l'Algérie

L'Algérie compte parmi les pays qui n'ont pas adopté une politique contre le Qatar dans la crise diplomatique du Golfe. L'Algérie est le premier pays à avoir rendu public un communiqué pour appeler au dialogue et c'est ce à quoi nous œuvrons avec de nombreux pays dans la région, a précisé le ministre qatari dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. Doha reconnait donc la position impartiale de l'Algérie, mais n'a pas hésité à exclure ce pays de l'exemption de visa.
Une contradiction qui n'a pas de motivation autre que politique. L'Algérie milite au plan mondial contre l'ingérence dans les affaires des autres pays, tandis que certains Etats de la Ligue arabe n'ont pas hésité à soutenir une prétendue opposition chargée de lutter contre le gouvernement légal de Damas.
L'Algérie a également refusé de participer à l'agression militaire menée par la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite contre le Yémen.
La politique de non ingérence menée par l'Algérie n'est pas appréciée par tous les pays arabes. L'Algérie, qui milite pour la réconciliation dans la crise du Golfe, a pourtant souffert de la télévision Al Jazeera, auteure en 2007 d'un sondage faisant l'apologie du terrorisme. D'après Al Jazeera, l'opinion publique arabe soutient les attentats criminels perpétrés en Algérie, faisant de nombreux morts, notamment des civils.
L'Algérie n'a pourtant pas exigé la fermeture d'Al Jazeera comme réclamé par l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Emirats Arabes et le Bahreïn.
L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont rompu leurs relations avec Doha le 5 juin. Ils ont fermé les frontières maritimes, aériennes ou terrestres avec le Qatar, qu'ils accusent de soutenir le terrorisme et d'entretenir des relations trop étroites avec l'Iran, grand rival de Riyad. Le Qatar a rejeté ces accusations. Le 3 août, le Qatar a créé un statut de résident permanent pour trois catégories d'étrangers, une première dans les pays arabes du Golfe. Bénéficieront de ce statut les enfants nés de mère qatarie mariée à des étrangers, les étrangers «ayant rendu service au Qatar» et ceux dont les compétences peuvent bénéficier au pays.
L'Algérie est un pays qui continue à tenter la réconciliation engageant le Qatar à l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Emirats Arabes et le Bahreïn. C'est pour cette mission que le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel est depuis quelques jours en tournée dans les pays du Golfe, et a été reçu par le prince du Qatar.

Les avions qataris toujours interdits en Arabie saoudite

Les autorités saoudiennes déclarent que l'espace aérien du royaume reste fermé aux avions immatriculés au Qatar. Les autorités de l'aviation civile de l'Arabie saoudite ont déclaré que les avions immatriculés au Qatar ne pouvaient toujours pas desservir de vols vers le Royaume et traverser son espace aérien malgré les allégations du Qatar sur l'ouverture de nouveaux itinéraires pour ses avions dans l'espace aérien de ses voisins sur instruction de l'Organisation de l'aviation civile mondiale. «Les informations selon lesquelles des avions qataris utilisent l'espace aérien d'une série de pays qui boycottent le Qatar, y compris le Royaume, ne correspondent pas à la réalité», indique le message officiel des autorités de l'aviation civile saoudienne, publié hier. En particulier, comme l'ont indiqué les autorités, les avions de la compagnie qatarie ne peuvent pas traverser l'espace aérien du sud du royaume d'Arabie saoudite, parce que cette région est une zone militaire que les avions ne peuvent pas survoler. Dans ce même communiqué, le royaume d'Arabie saoudite indique ne pas posséder de frontières aériennes avec l'État qatari, y compris au-dessus de la mer. Et de poursuivre : «Dès le début [du conflit, ndlr], d'autres États qui boycottent le Qatar ont défini les couloirs au-dessus de la mer ouverts afin que les avions immatriculés au Qatar puissent les emprunter». À leur tour, les autorités de l'aviation civile d'Arabie saoudite ont relevé que, lors de sa dernière session à Montréal, l'Organisation de l'aviation civile internationale a félicité les pays qui ont imposé le blocus au Qatar pour leur volonté de s'acquitter de leurs obligations internationales conformément à la Convention relative à l'aviation civile mondiale. Par la suite, les pays du Golfe ont adressé à Doha une liste de conditions destinées à lui faire infléchir sa politique étrangère. Les quatre États ont ainsi interdit aux avions de la compagnie aérienne qatarie de traverser l'espace aérien de leurs pays, les vols vers le Qatar étant soumis à cette même interdiction. S'opposant à cette décision, Doha s'est adressé à l'Organisation de l'aviation civile mondiale.

Mounir Abi

Votre Edition Numérique

 

facebook

Météo

Algiers Algeria Partly Cloudy (day), 30 °C
Current Conditions
Sunrise: 6:9 am   |   Sunset: 7:33 pm
68%     29.0 km/h     34.101 bar
Forecast
SAM Min: 22 °C Max: 29 °C
DIM Min: 23 °C Max: 30 °C
LUN Min: 21 °C Max: 29 °C
MAR Min: 20 °C Max: 28 °C
MER Min: 18 °C Max: 30 °C
JEU Min: 19 °C Max: 33 °C
VEN Min: 20 °C Max: 33 °C
SAM Min: 22 °C Max: 33 °C
DIM Min: 23 °C Max: 33 °C
LUN Min: 21 °C Max: 31 °C
Oran Rp Algeria Fair (day), 27 °C
Current Conditions
Sunrise: 6:25 am   |   Sunset: 7:47 pm
85%     29.0 km/h     33.965 bar
Forecast
SAM Min: 24 °C Max: 27 °C
DIM Min: 24 °C Max: 31 °C
LUN Min: 21 °C Max: 31 °C
MAR Min: 20 °C Max: 31 °C
MER Min: 19 °C Max: 31 °C
JEU Min: 20 °C Max: 31 °C
VEN Min: 21 °C Max: 30 °C
SAM Min: 22 °C Max: 31 °C
DIM Min: 21 °C Max: 31 °C
LUN Min: 21 °C Max: 30 °C
Annaba Algeria Sunny, 31 °C
Current Conditions
Sunrise: 5:50 am   |   Sunset: 7:15 pm
48%     22.5 km/h     33.999 bar
Forecast
SAM Min: 21 °C Max: 31 °C
DIM Min: 20 °C Max: 29 °C
LUN Min: 21 °C Max: 27 °C
MAR Min: 20 °C Max: 26 °C
MER Min: 20 °C Max: 27 °C
JEU Min: 20 °C Max: 28 °C
VEN Min: 21 °C Max: 30 °C
SAM Min: 22 °C Max: 31 °C
DIM Min: 23 °C Max: 31 °C
LUN Min: 22 °C Max: 31 °C