20
Mer, Mar

Actualité
Typography

Le village de Tassala, relevant de la commune de Taghzout, situé au pied du massif du Djurdjura, à quelques kilomètres au nord de Bouira, était la destination de centaines de personnes durant le week-end. L'occasion n'est que la traditionnelle célébration du nouvel an berbère.

C'est la sixième année consécutive que l'association du village organise cette fête qui accueille des visiteurs de plusieurs régions d'Algérie. Hier, la pluie et le froid n'ont pas empêché les familles de s'y rendre. Yennayer à Tassala est célébré dans la fraternité. Les ruelles exiguës du village grouillent de monde. Les organisateurs veillent au grain. À l'entrée de Tassala, on accueille les visiteurs, on les oriente. Plus d'une dizaine d'associations des villages de la commune de Taghzout ont été impliquées dans l'organisation de cet événement. «Nous sommes cette année à la 6e édition. Contrairement aux années précédentes, cette fois-ci nous avons fait appel aux associations des villages de la commune de Taghzout qui nous entourent pour participer à la célébration de Yennayer», a déclaré Fateh Ammi Ali, secrétaire général de l'association Tagherma et vice-coordinateur des associations de Taghzout. Ainsi, la nouveauté est aussi l'invitation des exposants des autres wilayas, notamment El Oued, Djelfa, Constantine, Tizi Ouzou, etc. «Le vendredi était une journée de sensibilisation sur les dangers de l'utilisation du gaz naturel en collaboration avec la protection civile et la société de distribution d'électricité et du gaz du centre. Il y a aussi une conférence sur la santé l'environnement et la nutrition. La journée a été clôturée par trois pièces théâtrales avec deux troupes sont venues de Tizi Ouzou. Aujourd'hui, se tient une exposition-vente de différents produits d'artisanat. Des exposants sont venus de plusieurs régions du pays. Cela a ajouté du charme à cette fête. C'est toute l'Algérie qui célèbre Yennayer à Tassala», ajoute Fateh. Outre les objets d'artisanat et les différents plats traditionnels qui ont été exposés le long de la ruelle, les visiteurs ont également à découvrir les objets anciens au musée du village. La fontaine est aussi l'endroit qu'il ne faut pas rater à Tassala. Elle a été réalisée par un maçon italien en 1946. Hier, parmi les centaines de visiteurs qui ont afflué à Tassala, figurent deux anciens ministres, El Hadi Khaldi et Mohamed Seghir Kara. Il y a aussi l'ancien footballeur Djamel Menad qui a honoré le village par sa présence. Dans l'après-midi, la visite du wali en compagnie du ministre de la jeunesse et des sports est attendue. À l'occasion, un burnous devait être offert au président de la république. En plus de Tassala, plusieurs régions de la wilaya ont célébré le nouvel an berbère. À El Esnam, deux associations ont marqué l'événement jeudi, en organisant une exposition et un repas collectif. Une grande fête a été organisée hier aussi au village d'Illiten, dans la commune de Saharidj. 

Ali Cherarak