20
Mer, Mar

Actualité
Typography

En prenant part au 27e sommet Afrique-France des chefs d'état et de gouvernement, où il représente le chef de l'état Abdelaziz Bouteflika, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a mis en exergue, hier, à Bamako (Mali) les efforts de l'Algérie en matière d'amélioration du climat des affaires.

à cette occasion, le Premier ministre a souligné que l'Algérie, qui a pris d'importantes mesures en faveur de l'amélioration du climat des affaires, à l'aide d'énormes investissements publics dans les infrastructures, a abrité un important Forum africain d'investissements et d'affaires et apporte sa contribution à la réalisation d'importants projets structurants de l'économie régionale et continentale.
Dans cet ordre d'idées, il a soutenu que la route transsaharienne Alger-Abuja, qui offre au commerce de l'Afrique de l'Ouest une ouverture sur la méditerranée et d'importantes économies de coûts et de temps dans le transport des marchandises, le projet de gazoduc Alger-Lagos ainsi que le projet de Fibre optique Algérie-Nigeria «répondent à cet impératif d'intégration de nos économies».
Par ailleurs, Sellal a affirmé que l'Afrique, forte des ses atouts, œuvre à la mise en place de partenariats de qualité, fondés sur le respect mutuel, l'équilibre des intérêts et un juste partage de la prospérité.
Au niveau continental, Sella a évoqué la croissance économique enregistrée en Afrique.
«Au plan économique, notre continent connaît, depuis de nombreuses années maintenant, une croissance économique soutenue de l'ordre de 5%. Les prévisions pour 2017 sont encore plus favorables et confirment ainsi les capacités d'absorption de nouveaux investissements étrangers dans notamment les secteurs des services financiers, la construction et l'industrie manufacturière», a indiqué Sellal.

S. M.