22
Lun, Mai

Actualité
Typography

Le ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa, se rend aujourd'hui dans la capitale russe, Moscou, où il aura des entretiens avec son homologue russe, Alexander Novak, autour de la coopération bilatérale dans le secteur énergétique et de la situation du marché pétrolier mondial, a indiqué hier dans un communiqué le ministère de l'Energie.

 

Le déplacement de Boutarfa intervient moins de 10 jours après celui effectué en Irak où il a rencontré son homologue irakien, Jabber al-Luaibi, en prévision de la prochaine réunion ministérielle de l'Organisation des Pays Exportateurs du Pétrole (Opep), prévue le 25 mai à Vienne (Autriche).
Dimanche dernier, les ministres du Pétrole russe et saoudien étaient «tombés d'accord (lors d'une rencontre à Pékin, en Chine) sur la nécessité, afin de parvenir au but souhaité d'une stabilisation du marché, d'une prolongation des accords (de réduction de la production) pour neuf mois, jusqu'au 31 mars 2018». Moscou et Ryad ont par ailleurs convenu de consulter les autres pays producteurs de pétrole avant le 25 mai afin de «parvenir à un consensus complet» sur une prolongation pour neuf mois de l'accord de réduction de la production, avaient indiqué Novak et son homologue saoudien, Khaled Al-Faleh, dans un communiqué commun.
En novembre dernier, les pays membres de l'Opep sont convenus de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour (mbj) jusqu’à fin juin en vue de soutenir les cours. Cette mesure a été partiellement suivie par des producteurs non membres du cartel, la Russie en tête.
Pour ce qui est de l'Algérie, chef de file de l'initiative de l'Opep de geler la production, elle s'est toujours exprimée en faveur d'un prolongement de l'accord, tout en appelant au maintien et au renforcement du cadre de coopération Opep et non Opep en 2018. De son côté, le ministre koweïtien du Pétrole, Issam Elmerzoug, qui préside la commission chargée de vérifier les réductions, avait affirmé lundi dernier que les pays producteurs de pétrole devraient renouveler un accord sur une extension de 6 mois de la réduction de la production de pétrole. «Il y a un consensus presque total sur l'importance d'étendre l'accord sur au moins six mois», avait-il soutenu.
En réaction à ses pronostics optimistes, les prix du brut ont connu ces derniers jours une nette amélioration sur les marchés mondiaux.
Ceci dit, avant la publication des chiffres hebdomadaires sur le niveau de l'offre aux Etats-Unis, les cours du pétrole ont connu hier une légère baisse. Par ailleurs, le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, a eu un entretien mardi à Madrid avec le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis, au cours duquel ils ont évoqué la densité des relations entre l’Algérie et l’Espagne ainsi que le traité de bon voisinage et de coopération entre les deux pays qui a permis de réaliser de grands projets sous l’impulsion du Président de la république, Abdelaziz Bouteflika.
M. Boutarfa a déclaré à l’APS que l’entretien avait porté sur ce partenariat qui s’est concrétisé par de grands projets à la fois dans le secteur de l’énergie et dans d’autres secteurs notamment au niveau des relations bilatérales. Les deux parties ont également évoqué la question de la commercialisation du gaz, a indiqué M. Boutarfa avant d’ajouter que la réévaluation du projet d’interconnexion électrique entre l’Algérie et l’Espagne, et le renforcement des interconnexions gazières entre l’Espagne et la France qui pourrait permettre une meilleure circulation du gaz, le renouvellement des contrats gaziers et les perspectives de développer et de diversifier le partenariat et la coopération ont été, en outre, abordés par les deux ministres. M. Boutarfa a aussi salué l’Espagne pour l’appui qu’elle apporte pour le renforcement du projet ORVAL de liaison en fibre optique Oran-Valence.

Samir M.