29
Sam, Avr

Culture
Typography

Les groupes de musique et chant, Neenboo et Nassim El Afrah, donneront un concert le samedi 28 janvier au centre culturel algérien à Paris. Neenboo est un jeune groupe de musique de Montpellier en France, formé en octobre 2014. Né de rencontres diverses et variées, le collectif rassemble des musiciens aux origines et aux influences aussi hétérogènes que complémentaires. Le groupe entend créer ainsi un monde musical à part, en jouant avec des sonorités arabo-andalouses étendues aux ampleurs des notes électroniques et soutenues par des rythmiques latines et funk. Les musiques de Neenboo sont autant d'invitations à des voyages auditifs, spatiaux et intemporels. Nassim El Afrah a été créé en 2009 à Oran. Le groupe est né de la rencontre de quatre amis. Les musiciens Amine, Rabie et Houari ainsi que Mehdi le chanteur. Ils sont rejoints rapidement par Malik Mesli, batteur et bassiste, et Amine Gherras, pianiste et arrangeur originaire de Nedroma. Le groupe entend apporter un son nouveau à la musique traditionnelle algérienne et spécialement la musique arabo-andalouse. Avec un mélange intimiste de sonorités d'origines algériennes et d'origines occidentales, la musique de Nassim El-Afrah s'inspire des différents styles de musiques traditionnelles d'Algérie, mêlant influences andalouses, arabes, méditerranéennes, orientales et africaines. Tous les musiciens du groupe sont issus de l'association culturelle Nassim El-Andalous d'Oran. Ils ont tous commencé la musique dès leur plus jeune âge. Ces deux groupes, qui ont eu l'idée de chanter l'andalou en s'accompagnant d'instruments modernes, pourraient déranger encore une fois certains conservateurs, comme ce fut le cas du grand chanteur et compositeur Saïd Bestandji, qui avait joué avec son orchestre Noubet Essoltane, en s'accompagnant de guitares électriques dans les années 1960-1970.

R. C.