30
Dim, Avr

Economie
Typography

Le Président directeur général par intérim d'Algérie Télécom, Tayeb Kebbal, a regroupé cette semaine près de 200 cadres et travailleurs de la région d'Alger dans une démarche de concertation en vue d'entamer une profonde refonte du fonctionnement et de l'organisation de l'entreprise, a indiqué un communiqué parvenu hier à notre rédaction.


Ce regroupement est le premier d'une série de rencontres programmées dans les semaines à venir à travers les 12 autres directions régionales du pays. Les partenaires sociaux, étroitement associés à cette démarche, ont largement salué l'initiative, a précisé la même source. «Je vous ai réuni pour vous écouter et aussi pour vous présenter ma vision d'Algérie Télécom à moyen et long termes», a déclaré Tayeb Kebbal à cette occasion.
M. Kebbal a insisté dans son intervention sur les défis qu'Algérie Télécom devra relever, en particulier le défi relatif à l'augmentation du taux de pénétration de la téléphonie et d'internet et celui relatif à l'amélioration de la qualité de service. D'ici à 2019, l'entreprise devra être capable de raccorder à internet tous les foyers du pays qui en font la demande. Cependant, M. Kebbal a fait le constat que l'organisation et le fonctionnement actuels de l'entreprise ne permettent pas d'atteindre ces objectifs ambitieux. Cela a été longuement exposé et analysé par les cadres de la direction générale.
Aussi, M. Kebbal a présenté les objectifs et les grandes lignes du projet de refonte de l'organisation et du fonctionnement de l'entreprise. Il s'agit de doter Algérie Télécom de procédures claires et simplifiées et d'une organisation agile lui permettant de s'adapter efficacement à son environnement tout en mettant le client au centre de ses préoccupations.
En plus de sa vocation d'entreprise économique, Algérie Télécom en sa qualité d'entreprise publique  devra honorer ses obligations envers la société et envers l'État notamment en matière de développement des TIC et de contribution à la diversification de l'économie du pays. Lors de cette rencontre, les cadres et les travailleurs ont fait également part ouvertement des contraintes et des problèmes rencontrés sur le terrain ainsi que de leurs propositions. Cela a permis de noter que les cadres sur le terrain partagent totalement le constat établi au niveau central et adhèrent à la démarche de la direction générale.


A. M.