29
Lun, Mai

Europe
Typography

Berlin envisage de dépenser 77,6 milliards d’euros pour les besoins des migrants qui continuent à affluer dans le pays. Selon les estimations du ministère allemand des Finances, les dépenses publiques programmées pour la période 2017-2020 doivent être revues à la hausse pour assurer les versements sociaux destinés notamment aux réfugiés.

De telles démarches sont susceptibles d’entraîner la montée des partis et mouvements politiques à la rhétorique «populiste» à l’approche des élections parlementaires prévues pour l’automne 2017.
Le directeur de l’institut de sondage INSA Hermann Binkert estime que les vastes dépenses sur les migrants pourraient se répercuter sur les résultats du vote «d’une manière inattendue».
«Après avoir appris que des dépenses aussi importantes sont prévues pour régler le problème migratoire, ceux qui conservent une attitude sceptique à l’égard des migrants en seront plus persuadés et voteront probablement pour les partis qui adoptent une position dure à l’égard des immigrés», a expliqué Binkert.