20
Lun, Nov

Régions
Typography

L'Association Amgud, pour la promotion des activités culturelles et loisirs, de la ville de Draa El Mizan, en Kabylie, a organisé, dans la matinée d'hier, la 10e édition du Prix Matoub-Lounes, contre l'oubli.

 

Citoyens, militants associatifs, journalistes et personnalités issues du monde culturel ont été nombreux à affluer, dès les premières heures de la matinée d'hier, vers la Maison de jeunes de Draa El Mizan, où s'est tenue cette rencontre sur Matoub Lounes, animée par Amar Deriche, ancien journaliste de la Radio Chaîne II, Lynda Ouadah, universitaire, auteure de nombreux travaux sur l'œuvre du Rebelle, et, enfin, Malika Matoub, la sœur de l'artiste kabyle. Lors de son intervention, la sœur du défunt n'a pas manqué de souligner, d'emblée et avec force, la nécessité de multiplier ce genre de rencontres autour de l'œuvre de son frère, assassiné le 25 juin 1998. «Je tiens à saluer, ici, le courage et la détermination de l'association Amgud qui continue de faire un travail remarquable et ce, malgré toutes les entraves érigées contre les militants associatifs locaux», a-t-elle dit tout en dénonçant les pratiques de l'administration et des autorités qui empêchent sciemment l'émergence d'un véritable tissu associatif. Plus loin, Malika Matoub, qui représente la Fondation Matoub-Lounes, s'en est vertement prise aux formations politiques locales qui, estime-t-elle «font dans la récupération politicienne et détournent à leur tour les associations de leur première vocation». Devant une assistance nombreuse, l'universitaire Lynda Outah a présenté un exposé traitant de la notion de patrie dans l'œuvre monumentale de Lounes. «Dès ses premiers pas dans la chanson et les textes poétiques, Matoub Lounes a fait de Tamurt, la patrie, un thème central de son œuvre. Tamurt l'accompagnera et l'inspirera ainsi tout au long de son parcours», explique-t-elle. Il n'est pas en effet un seul album où le Rebelle n'ait chanté ou clamé sa patrie à sa manière et sous plusieurs déclinaisons. Au départ, analyse Lynda Outah, Lounes Matoub écrira ses premiers textes en leur donnant un «sens primaire». Ces tout premiers poèmes, poursuit-elle, démontrent une prise de conscience de la patrie associée d'abord à son village natal. Vient ensuite une dimension régionale, la Kabylie, ses spécificités, ses traditions et sa langue qui prendront une place majeure dans la vie du chanteur engagé. «C'est une prise de conscience géographique», fait savoir Lynda Outah. Enchaînant les expériences, les textes poétiques et les albums, Matoub Lounes ira par la suite s'approprier la patrie dans son étendue nationale. L'Algérie sera pour lui le creuset d'un patriotisme unique en son genre. «Je mets dans mes chansons la vie d'un peuple», disait-il de son vivant. Ce qui résume parfaitement l'attachement viscéral qui liait l'homme à son Algérie. L'enfant terrible de Taourit Moussa ne s'arrêtera pas là. Evidemment ! Sa patrie est une expérience riche et multiple dont l'expression n'est pas qu'une belle histoire d'amour. Le déni, l'outrage, l'exclusion et la répression qui s'abattent sur l'Algérie porteront au firmament la voix d'un homme révolté. La terre de son peuple sera alors constamment interrogée, blâmée, mise à l'épreuve et plusieurs fois dénoncée mais jamais rejetée. La patrie devient un exil intérieur amer, explique l'universitaire Lynda Ouatah. Cette désillusion, au lieu de l'engourdir ou de le refroidir, lui donnera au contraire un souffle nouveau dans sa recherche de la mère patrie. Il découvre alors une terre sans frontières et ira s'inscrire définitivement dans l'universalité.
C'est pour cela que «je me sens franchement le patriote de toutes les patries opprimées», a-t-il, à juste tire, écrit dans l'un de ses poèmes (A monsieur le Président), paraphrasant Mikhaïl Bakounine. A la fin de la rencontre, plusieurs personnalités ont été primées pour leur engagement et leurs travaux sur la culture et l'identité amazighe. Il s'agit de Ramdane Achab, linguiste et éditeur, Lynda Outah, universitaire et, enfin, Oussalem Mouhand Ouamar, enseignant universitaire.

Karim Benamar

Votre Edition Numérique

 

facebook

Météo

Algiers Algeria Sunny, 8 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:32 am   |   Sunset: 5:36 pm
94%     0.0 km/h     34.338 bar
Forecast
LUN Min: 6 °C Max: 18 °C
MAR Min: 5 °C Max: 20 °C
MER Min: 6 °C Max: 21 °C
JEU Min: 5 °C Max: 20 °C
VEN Min: 7 °C Max: 22 °C
SAM Min: 6 °C Max: 21 °C
DIM Min: 9 °C Max: 19 °C
LUN Min: 7 °C Max: 18 °C
MAR Min: 5 °C Max: 17 °C
MER Min: 6 °C Max: 17 °C
Oran Rp Algeria Sunny, 10 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:44 am   |   Sunset: 5:52 pm
63%     11.3 km/h     34.236 bar
Forecast
LUN Min: 10 °C Max: 21 °C
MAR Min: 9 °C Max: 21 °C
MER Min: 6 °C Max: 21 °C
JEU Min: 5 °C Max: 22 °C
VEN Min: 5 °C Max: 23 °C
SAM Min: 7 °C Max: 22 °C
DIM Min: 8 °C Max: 21 °C
LUN Min: 8 °C Max: 20 °C
MAR Min: 7 °C Max: 20 °C
MER Min: 8 °C Max: 20 °C
Annaba Algeria Fair (day), 13 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:13 am   |   Sunset: 5:16 pm
82%     11.3 km/h     34.270 bar
Forecast
LUN Min: 11 °C Max: 18 °C
MAR Min: 10 °C Max: 18 °C
MER Min: 6 °C Max: 18 °C
JEU Min: 7 °C Max: 18 °C
VEN Min: 8 °C Max: 18 °C
SAM Min: 9 °C Max: 20 °C
DIM Min: 11 °C Max: 17 °C
LUN Min: 10 °C Max: 16 °C
MAR Min: 10 °C Max: 16 °C
MER Min: 9 °C Max: 16 °C