Régions
Typography

Le coup d'envoi de la campagne labours semailles pour la saison 2017/2018 a été donné, hier, à partir de la ferme Ben Hammiche de la commune de Bouira, et ce à l'occasion de la journée nationale de l'immigration coïncidant avec le 17 octobre de chaque année.

La direction des services agricoles (DSA) prévoit l'emblavement d'une superficie de 65657 hectares, dont une grande partie pour le blé dur avec 43461 hectares, le blé tendre avec 6506 hectares. Pour l'orge, une superficie de 14384 hectares a été réservée et pour l'avoine 1309 hectares. Il faut souligner que l'opération a été déjà entamée dans certaines communes. «Une superficie de plus de 17000 hectares a été déjà labourée», affirment les services agricoles. Ainsi, ces deux dernières saisons, la surface destinée pour la culture céréalière dans la wilaya ne cesse de se rétrécir. Elle est passé de 70000 hectares lors de la saison agricole 2015/2016, à 67748 ha la saison d'après, pour perdre encore une superficie de plus de 2000 hectares. L'objectif fixé par la DSA cette saison est d'emblaver une superficie de 65657 hectares. Pour ce qui est de la semence, les services concernés tiennent à rassurer les agriculteurs qu'une quantité de 91256 quintaux est disponible, ainsi que pour les engrais. «Un peu plus de 18512 quintaux de différents types d'engrais sont à la disposition des fellahs», indiquent les responsables du secteur. Ainsi, pour les moyens à mobiliser lors de cette campagne, le secteur dispose de 3393 tracteurs, dont 870 soutenus, 2022 charrues, 1646 cowers-croop, 390 cultivateurs à dents, 160 rouleaux, 242 semoirs, 213 épandeurs d'engrais, 1713 remorques et plus de 1000 de kits d'irrigation des céréales. Par ailleurs, la récolte de la pomme de terre de la saison 2016/2017 dans la wilaya de Bouira est estimée à plus d'un millions de quintaux, soit 1178662 qx, dont 967478 quintaux sont destinés à la consommation et 211184 qx à la multiplication. Le rendement lors de la même saison a été de 359 quintaux à l'hectare, selon les statistiques de la direction des services agricoles de Bouira. 

Ali Cherarak