30
Dim, Avr

Sport
Typography

Le bilan du championnat d'hiver «Open» de natation en petit bassin (25 m) a été jugé «positif» par le directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne, Brahim Asloum, surtout que trois records nationaux ont été battus au cours de cette compétition, organisée du 14 au 18 février à la piscine de Bab Ezzouar (Alger).

«Certains parmi les anciens records dataient de 2003. Cela fait donc plaisir de voir de jeunes nageurs les battre 14 ans après», a indiqué le DTN, en se disant satisfait des conditions générales dans lesquelles s'est déroulée cette compétition.
Autre satisfaction affichée par le DTN : le bon rendement de certains clubs, comme le NR Dely Ibrahim et le Sahel Nautique El Biar, dont les athlètes ont été de redoutables concurrents pour l'ogre qu'est le GS Pétroliers.
«Le GSP a outrageusement dominé ce championnat et c'est quelque part logique, car il possède les meilleurs athlètes. Mais j'ai été très satisfait de voir certains clubs le talonner de très près. C'est vraiment de bon augure», a affirmé Asloum.
Le GSP a dominé la compétition aussi bien chez les garçons que chez les filles, raflant même les titres de meilleur athlète par Oussama Sahnoune (messieurs) et Souad Cherouati (dames).
Un des rares regrets affichés par Asloum, «le manque d'athlètes d'élite chez les filles» qui ne lui procure pas «un éventail aussi large que chez les garçons», notamment au moment de sélectionner les internationaux qui représenteront les couleurs nationales dans les compétitions internationales.
Outre les records d'Algérie battus par Souad Cherouati sur le 400 m nage libre, Ramzi Chouchar (NR Dely Ibrahim) sur le 400 m 4 nages et Oussama Sahnoune sur le 200 m nage libre, le DTN a avoué avoir «espéré d'autres grosses performances», notamment sur le 200 m papillon.
Même si ce souhait ne s'est finalement pas réalisé, il a considéré que dans l'ensemble, «c'était pas mal».