18
Ven, Jan

Sport
Typography

Après sa deuxième défaite de suite à domicile

Malgré le retour de Miloud Hamdi à la tête de la barre technique du club, l'USM Alger a enchaîné, jeudi face à la JS Saoura, sa deuxième défaite de suite à domicile (0-2).

Pas du tout rassurant pour aborder le big derby algérois prévu ce mardi au stade du 5-Juillet face au voisin mouloudéen. L'USMA, qui perd deux matches de suite à Bologhine, c'est une première depuis de très nombreuses saisons. D'ailleurs, le plus âgé des inconditionnels des Rouge et Noir a du mal à se souvenir quand une telle série a eu lieu dans le passé. Mais c'est encore arrivé jeudi à l'occasion de la réception de la JS Saoura, dans un match à huis clos et qui a coïncidé avec le retour de Miloud Hamdi à la tête de la barre technique du club en remplacement du Belge Paul Put. Ce changement d'entraîneur était censé stopper rapidement l'hémorragie. Il n'en fut rien.
Du moins pour cette première sortie du natif de Saint-Etienne qui, faut-il l'avouer, n'a pas disposé suffisamment de temps pour préparer son équipe. L'ennui c'est qu'avec avec ces trois précieux points perdus intramuros, l'USMA sera désormais obligée de réaliser un parcours sans faute dans l'optique de garder une option pour rattraper le leader constantinois. Fort heureusement que les coéquipiers de Mohamed Amine Zemmamouche comptent trois matches en moins. Mais encore faut-il les gagner, d'autant plus que le groupe usmiste est dans une forme peu éblouissante ces dernières semaines. Le carton infligé face au CR Belouizdad aura été un trompe-l'œil. Peut-être que quelque chose s'est cassé avec l'élimination amère du club de Soustara en demi-finale de la Ligue des champions africaine face au futur vainqueur de la compétition, le WA Casablanca. On peut clairement le supposer lorsqu'on sait que les joueurs usmistes étaient obsédés à l'idée de remporter le prestigieux trophée et entrer dans l'histoire du club comme les premiers à lui offrir une couronne africaine tant attendue. Et avec la désillusion de Casablanca, cela a donné lieu à une certaine décompression mentale. D'ailleurs, le revenant  coach usmiste a abondé dans ce sens après le match face à la Saoura. «J'ai trouvé des joueurs atteints psychologiquement. On doit rapidement remédier à cette situation pour qu'ils se libèrent le plus tôt possible», a reconnu Miloud Hamdi, qui a regretté, pour ses débuts sur le banc de touche usmiste, le manque d'efficacité de son équipe. «Je pense que si on avait fait preuve d'efficacité devant les buts, on aurait pu espérer aujourd'hui à beaucoup mieux. On s'est pourtant procuré beaucoup de buts, malheureusement on a péché dans le dernier geste à cause de l'excès de précipitation de nos joueurs», a-t-il analysé.
Pour leur part, si certains d'entre eux à l'image de Yaya se sont refugiés derrière l'arbitrage, pour justifier cette deuxième défaite de rang à Bologhine, les joueurs usmistes ne fuient pas leurs responsabilités face à cette série d'échecs. «Ce n'est pas digne pour une équipe comme l'USMA de perdre deux matches consécutifs à domicile. a déclaré Ayoub Abdellaoui. Tout le monde connaît la force de notre équipe à Bologhine. Je pense que notre équipe est actuellement en manque de réussite. Nous n'avons pas su gérer ces deux matches importants. Mais ce n'est pas le moment de se lamenter. On doit rapidement relever la tête pour redresser la situation», ajoute le défenseur international de l'USMA. Relever la tête c'est exactement ce que doit faire l'USMA ce mardi face à son grand rival et  ennemi juré de la capitale, le MCA. Si elle veut inverser la tendance, la bande de Miloud Hamdi doit changer beaucoup de choses, à commencer par son état d'esprit qui est loin d'être conquérant. Le cas contraire pourrait la plonger dans une grave crise de résultats...


Mounir Ouassel