18
Ven, Jan

Sport
Typography

Real Madrid

«Les dix points de retard sur le Barça sont rattrapables». Pendant que le Real Madrid s'enlise, Zinedine Zidane ne montre aucun signe d'inquiétude.

Ses joueurs, incapables de faire la différence contre l'Atletico (0-0) samedi lors de la 12e journée de Liga, laissent un peu plus filer le FC Barcelone en tête du championnat.En Espagne, plusieurs médias incriminent les trois membres de la BBC (Gareth Bale, Karim Benzema, Cristiano Ronaldo). Sa fin est annoncée alors qu'elle a rimé avec les succès du Real. La déliquescence de ce «rouleau compresseur» présente une «différence irrémédiable» avec les saisons précédentes, estime Sport.
«Au plus fort de la crise, une grande partie de Madrid désigne les trois attaquants comme les principaux coupables», résume le quotidien catalan. El Confidencial annonce même «la  mort lente» et «la dissolution» de la BBC, ce dimanche. Son manque d'efficacité, loin de ses standards habituels, est utilisé comme principal argument de ce réquisitoire contre les trois Madrilènes.
Ronaldo et Benzema n'ont trouvé le chemin des filets qu'une fois en championnat cette saison alors que Bale totalise deux réalisations. «Cette équipe capable de marquer trois buts sans avoir une occasion doit désormais venir sept fois dans la surface pour en obtenir une», illustre El Pais.
«L'attaque madrilène boîte de partout, résume El Confidencial. Cristiano ne marque pas, Bale ne peut pas jouer et Bernabeu a pris en grippe Benzema». A quand remonte un match référence de leur part ? Plus de sept mois selon le site d'informations qui se remémore le Clasico du 23 avril dernier (défaite 3-2). Du coup, El Mundo s'interroge même sur l'avenir de la triplette et notamment celui de Cristiano Ronaldo au Real. «Doit-il s'en aller ?», questionne le quotidien qui s'oppose à l'attribution du Ballon d'Or au Portugais : «S'ils lui donnent, ce sera une grande honte».