Le président Bouteflika préside l’ouverture d’une conférence scientifique
31-10-2009
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika  a présidé samedi à Alger l'ouverture d'une conférence scientifique internationale sur la relation entre les instances de contrôle constitutionnel et les parlements, organisée à l'occasion du 20ème anniversaire de la création du Conseil constitutionnel en présence de son président, M. Boualem Bessaieh.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le président Bouteflika a souligné que l'Algérie "possède un legs culturel et historique ancestral, riche de valeurs de liberté, de droit et de justice (…)" et "la réalité des mutations permanentes de la société ont été à l'origine de la nécessité de créer  une institution constitutionnelle chargée de veiller au respect de la constitution et de ce qu'elle comporte comme droits et libertés individuelles et collectives alors que dans le même temps se développait le mouvement de la magistrature constitutionnelle dans le monde qui a connu une envergure et une importance  internationales remarquées". "En créant ce Conseil, l'Algérie s'est dotée d'un autre mécanisme dans l'édifice institutionnel de la République et s'est inscrite dans la dynamique  mondiale de la magistrature constitutionnelle", a-t-il estimé. "Par souci de préserver son indépendance garantie par la Constitution  ainsi que sa crédibilité, l'Etat s'est abstenu d'intervenir de quelle que manière que ce soit dans les missions du Conseil ou de les orienter et s'est engagé  à respecter ses avis et ses décisions et à les appliquer sans réserve", a souligné  le président de la République.