26-02-2011

Santé

Le froid soigne aussi

Récupération, amélioration des performances, traitement des pathologies musculaires… Appliquée aux sportifs, la Corps Entier (CCE) vise rien moins qu'à créer un choc thermique. En ralentissant la conduction nerveuse, ce dernier provoque, en effet, une analgésie. Celle-ci est, en outre, assortie de vertus anti-inflammatoires, liées à l'abaissement de la température tissulaire.

Durée et tenue. Après être passé par deux salles à -10°C et -60°C, le patient séjourne de 2 à 4 minutes dans une chambre à – 110 °C. Il a la possibilité d'y marcher tranquillement, et reste en permanence en contact (visuel et sonore) avec un opérateur. La séance doit toujours rester confortable et ne pas être douloureuse. Le patient est en tenue de bain ou en short, mais il doit protéger ses extrémités : gants, chaussettes, bonnet, masque de chirurgien.

Un protocole très précis. La cryothérapie exige une discipline… rigoureuse. Les séances sont quotidiennes, pendant 5 jours. Le rythme s'accélère ensuite avec deux séances par jour la deuxième semaine. En fonction des résultats obtenus, une troisième semaine de traitement pourra être envisagée.

Objectifs : Rhumatismes inflammatoires, contusion musculaire, cicatrisation, récupération après l'effort… les indications de la CCE sont multiples. Quant aux contre-indications, elles sont nombreuses : hypertension, infarctus du myocarde, insuffisance respiratoire, angine de poitrine, thrombose veineuse, grossesse…