19-03-2011
Enfant
Sa première coupe de cheveux

Le jour où l'on s'aperçoit que bébé a vraiment une tignasse trop fournie, les questions fusent : comment lui couper les cheveux sans qu'il ne bouge trop ? Dois-je prendre les ciseaux moi-même ou attendre qu'il ait un an ? Mode d'emploi pour un bout de chou bien coiffé.

L'âge idéal pour lui couper les cheveux
Il n'y a pas de règle en la matière si ce n'est le bon sens. En dessous de six mois, si bébé n'a pas de cheveux qui le gênent vraiment, mieux vaut ne pas les couper ! En effet, ses cheveux poussent tranquillement jusqu'à se répartir tout autour de son crâne. D'autant que les «premiers cheveux» tombent en général jusqu'à six mois environ. Pour envisager une coupe, il vaut donc mieux attendre que toute sa petite tête soit définitivement garnie.

Cela peut durer jusqu'à 1 an, voire plus, tout dépend des bébés. Chaque parent repère le moment où la coupe devient nécessaire : les cheveux tombent dans les yeux, recouvrent les oreilles, tiennent chaud dans le cou. Parfois aussi, sa coupe naturelle peut être inesthétique.

C'est par exemple quand  son crâne dégarni (à cause des frottements sur le matelas) contraste avec de longs cheveux qui tombent sur la nuque. La fameuse coupe mulet !

La première coupe consiste donc surtout à rééquilibrer l'ensemble. Pour affiner ou donner un style, il faudra attendre encore un peu, deux ou trois ans au moins.

Couper des cheveux très tôt ne les rend pas plus fragiles ou plus forts ! Vous pouvez vraiment vous décider sans aucune pression.

Une étape difficile
Couper les cheveux d'un nourrisson s'avère souvent assez compliqué. Il gigote, peut prendre peur à cause des ciseaux. Seuls, les parents ont toutes les chances de rater leur coup.

Cependant si vous souhaitez réaliser vous-même quelques retouches (raccourcir une frange, dégager les oreilles et la nuque, etc.), munissez-vous d'une paire de ciseaux à bout rond (ceux pour ses ongles) et installez bébé sur son siège de table ou dans sa poussette (avec la ceinture) afin de limiter ses mouvements.

Une autre personne peut le divertir d'une manière ou d'une autre. Vous pouvez aussi lui donner son goûter (s'il le prend déjà seul) afin de détourner son attention. Expliquez-lui ce que vous faites et prenez bien votre temps pour que la situation ne devienne pas stressante. Enfin, ne coupez pas trop court – mieux vaut recommencer que regretter d'en avoir trop enlevé.

Quelle que soit l'option choisie, à domicile ou chez un coiffeur, il est très important de veiller à ce que la séance coiffure de bébé se déroule au bon moment : quand bébé a dormi, mangé et a été changé. N'oubliez pas non plus de lui expliquer ce qui va lui arriver, surtout si vous optez pour le salon de coiffure. De plus, la sensation de perdre «un bout de soi» peut le perturber… Pour pallier cet effet, proposez à votre enfant de garder les mèches dans une enveloppe.