08-04-2011
Psycho
Bougez-vous contre le diabète

Le diabète, ce n'est pas une «excuse» pour ne pas faire de sport. Bien au contraire. Vous êtes concerné ? Avant de vous lancer, prenez toutefois quelques précautions élémentaires. Cela commence par… prendre conseil auprès de votre médecin.

«La pratique d'une activité physique favorise l'insulino-sensibilité. C'est-à-dire qu'elle permet au corps de mieux utiliser l'insuline», expliquent les spécialistes. «De plus, elle permet de réguler son poids, ce qui est particulièrement utile dans le diabète de type 2.

Celui-ci en effet s'accompagne souvent de surpoids ou d'obésité. «Et bien plus que le diabète lui-même, ce sont plus souvent les caractéristiques physiologiques qui lui sont liées, comme l'obésité, qui peuvent rendre plus difficile la pratique d'un sport…

Quelques précautions
Plus encore que tout un chacun, les diabétiques doivent consulter un médecin avant de commencer ou de reprendre une activité sportive. Celui-ci s'assurera qu'ils ne présentent pas de contre-indication au sport, notamment au niveau cardiovasculaire ou rénal.

Par ailleurs, le diabète de type 2 peut entraîner des complications dans les extrémités, en particulier des pieds. Il faudra donc veiller à bien se chausser. Pour la même raison la boxe, qui peut entraîner des blessures aux mains, est plutôt déconseillée.

Il faut aussi adapter son régime et prévoir des réserves de sucre en cas d'hypoglycémie. Celle-ci en effet, peut survenir jusqu'à 2 ou 3 heures après la fin de l'activité.

Pratiquer une activité d'intensité modérée est parfois préférable, car elle sera moins susceptible d'entraîner un accident, qu'un sport plus violent. Et elle sera aussi, plus aisée pour les personnes en surpoids. Quant au diabète de type 1, aucune discipline n'est a priori interdite. Là encore, il est cependant nécessaire d'avoir consulté son médecin au préalable. Il y aurait d'ailleurs de nombreux diabétiques de type 1 parmi les sportifs de haut niveau.