21-05-2011

La décharge publique d'Ouled Fayet

Un calvaire pour les habitants de la cité AADL à Baba Hassen

La décharge publique d'Ouled Fayet constitue un véritable calvaire pour les habitants de la cité AADL à Baba Hassen. En effet, ce dépotoir lugubre, situé à quelques kilomètres des lieux, dégage des odeurs nauséabondes qui agressent l'odorat des riverains.

Les odeurs  émanant de cette décharge sont «insupportables», déplorent les habitants du quartier AADL à la commune de Baba Hassan.

En  effet, les odeurs venant de la décharge d'Ouled Fayet, sont un véritable calvaire aussi bien pour ces riverains que pour  les passagers empruntant cet axe routier. «On n'ose plus ouvrir les fenêtres ni aérer certaines chambres, vu le risque de voir ces odeurs désagréables s'infiltrer dans notre maison», témoigne un riverain habitant le quartier en question. 

C'est tout ce qui nous manque, se plaint une dame, tout en parlant des divers désagréments comme le manque de sécurité, la panne des ascenseurs et l'absence de l'éclairage public. C'est répugnant de sentir quotidiennement cette odeur désagréable, poursuit la quadragénaire. Le même avis est  partagé par cet employé qui travaille dans une entreprise publique à Ouled Fayet.

Décrivant le spectacle des détritus   qui s'accumulent et les sachets en plastique éparpillés partout, celui-ci pointe du doigt les autorités concernées.  Celles-ci, s'indigne-t-il «ignorent les conséquences néfastes qu'engendrerait ce dépotoir.Vous imaginez ce qu'on peut endurer avec de tels préjudices !».

«Mais qu'est-ce qu'ils attendent pour qu'ils réagissent (les responsables)», s'insurge  un autre résident au chef-lieu de la commune d'Ouled Fayet. Evoquant dans ce cadre la «fameuse» décision portant sur le transfert de la décharge en question vers le centre d'enfouissement technique d'Oued Smar, cet enseignant retraité n'arrive pas à cacher sa grogne  contre l'insouciance qu'affichent ces responsables.

Des tonnes de déchets de toutes sortes, ménagers, industriels, de commerces de voiries «sont reçus» quotidiennement. Ces détritus qui s'accumulent causent de véritables nuisances pour les habitants  
des deux localités : Ouled Fayet Et Baba Hassen. C'est la galère pour ces «pauvres» citoyens.

Ceux-ci «attendent tranquillement» toutes sortes de maladies qui les guettent, notamment les pathologies respiratoires.  Si ce n'est déjà fait pour certains «malheureux» qui présentent déjà des troubles annonciateurs.

Quant aux enfants, notamment ceux en bas âge, qui vivent et dorment avec ces odeurs nauséabondes tous les jours, on peut déjà imaginer leur état de santé.

Karima Adjemout