27-07-2011

Bien-être

Natation synchronisée, la danse la tête sous l'eau

Un ballet de sirènes dans une piscine… La natation synchronisée est un sport aujourd'hui essentiellement féminin, mais elle pourrait très bien comme la gymnastique ou la danse, s'ouvrir aux pratiquants de sexe masculin.

Cette activité allie des mouvements dansés et nagés, la grâce et le tonus. Et elle offre la possibilité de développer de manière exceptionnelle le sens du rythme, la créativité, le sens du travail en équipe et la coordination neuromusculaire.

La natation synchronisée est une nage dansée, donc. Il s'agit de réaliser un ballet à plusieurs, en parfaite harmonie et en bassin. Pour mettre en œuvre cette véritable chorégraphie aquatique, une longue pratique est nécessaire. Cela tombe bien, les enfants peuvent s'y mettre dès l'âge de 6 ou 7 ans, dès que le petit sait bien nager, en fait.

La maîtrise de la nage est en effet fondamentale dans la pratique de cette discipline. Comme la natation classique, la natation synchronisée est un sport «porté». En d'autres termes, «elle n'entraîne aucun choc sur le squelette, ou très peu. Un bonheur pour les articulations et la colonne vertébrale ! Ce sport permet en outre de développer tous les muscles de manière équilibrée, les mouvements de maintien en surface se faisant alternativement avec les bras et les jambes.

L'équilibre et la souplesse font également partie des fondements de cette discipline à la fois esthétique et créative. La capacité à mémoriser, à enchaîner des mouvements permet de maintenir en alerte aussi bien l'esprit que le corps, pendant toute la durée de l'exercice.

Enfin le travail en équipe, imposé par la synchronisation de cette nage élégante, peut permettre à l'enfant de développer son sens social. L'entraînement est souvent composé d'une séance de danse hors de l'eau, de longueurs de nages conventionnelles et enfin, d'une partie synchronisée dans le bassin. C'est donc un sport très complet.

Quelles sont les contre-indications ?
Toute pathologie dermatologique, ophtalmologique et ORL, même momentanée, doit entraîner l'arrêt des activités aquatiques. En ce qui concerne la pratique de l'apnée qui fait partie intégrante de la natation synchronisée, il souligne «l'importance de l'entraînement. Il faut commencer doucement». Consultez bien sûr votre médecin avant de vous lancer dans la pratique de ce sport.