LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Algérie arrow Ne déterre pas ma mine !
Version imprimable Suggérer par mail
25-11-2009

DéCRYPTAGES

Ne déterre pas ma mine !

Trois mois à peser le pour et le contre, Barack Obama est fin prêt à dévoiler sa nouvelle stratégie pour l'Afghanistan. Quelques jours, tout au plus, et les Américains sauront si le gouvernement de Washington a fait les bons choix afin d'aider le «Roi» Karzaï à sortir prendre l'air sur le perron de son palais ultrasécurisé.

Reste à l'administration démocrate de définir le nombre de soldats supplémentaires à dépêcher en Afghanistan. En vue d'une victoire sans gloire ? Plus personne n'y croit, les troupes engagées vont tenter de jouer le «maintien», la stabilisation politico-sécuritaire en Irak en dit long sur ce genre de prolongations. Et si le 7 décembre prochain, à Bruxelles, les alliés US venaient à s'entendre sur un éventuel renforcement des forces de la coalition ?

Cela ne devrait pas changer grand-chose à la donne, à moins qu'Hillary Clinton vienne à changer d'avis à propos de la durée de la présence de l'Otan en Afghanistan. Au risque de «vietnamiser» une guerre par laquelle Obama, tout comme W. Bush, croit assurer la sécurité nationale des Etats-Unis.

Chose certaine, les appels du gouvernement de Kaboul tomberaient dans l'oreille sourde des chefs talibans qui, de leur côté, n'espèrent plus une victoire éclatante tant promise par Omar le borgne. 

Ainsi, l'administration US et ses alliés sont «réduits» à revoir leurs ambitions «démocratisantes» à la baisse et à maintenir un certain équilibre militaro-politique pour ne pas perdre complètement la face. Après tout, cette guerre n'est pas celle d'Obama mais le legs de son prédécesseur dont le nom va être inévitablement cité lors des auditions de la commission parlementaire britannique devant laquelle Tony Blair devra bientôt «comparaître».

Complice ou victime du mensonge de l'Etat américain sur la présence d'armes non-conventionnelles dans l'Irak post-Saddam ? L'ami Bush se garderait de ne pas intervenir en sa faveur au moment d'être interrogé. Quant à Barack Obama, il n'est pas question de compter sur lui. Surtout pas ces jours-ci alors qu'il a les yeux rivés sur l'Inde où les contrats octroyés par le gouvernement de New Delhi aux entreprises américaines se chiffrent en dizaines de milliards de dollars.

Ce qui renseigne sur l'excellente entente qui prévaut actuellement dans les relations indo-américaines. Et ce n'est pas qu'en matière de commerce ou de nucléaire civil que les deux capitales partagent des points de vue communs.  Tout comme l'Inde, le Pakistan, la Chine…, les Etats-Unis ont finalement décidé de suivre la politique de W. Bush concernant les mines antipersonnel. Pas question donc pour l'Amérique d'Obama de ratifier la convention internationale sur l'interdiction, la fabrication,

le stockage et le commerce de ces mines qui ont fait pas moins de 1200 morts l'an dernier. Peut-on prétendre «finir le boulot» en Afghanistan, prier pour la paix dans le monde et continuer de miner les terrains de ces engins, coupeurs de jambes ? Obama ne doit pas s'attendre à des critiques sur ce sujet de la part de ses ennemis républicains, eux-mêmes n'ont jamais été d'avis à mettre

un terme à cette industrie lucrative. De toute manière, les vieux routiers du camp républicain n'ont pas vraiment la tête à ça. Ils enquêtent sur des courriels piratés qui remettraient en cause l'ampleur du réchauffement climatique. Si l'effet de serre n'existe pas, les mines antipersonnel, elles, tuent chaque jour que Dieu fait.                                                    

Par Anis Djaad

 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU LUNDI 08 FEVRIER  – 2010

Appel aux âmes généreuses :

Lire la suite…  

Les Chroniques du Temps

Point Net

L'homme qui répond aux questions qu'on ne lui pose pas

Le secrétaire général de l'union des commerçants et artisans n'y va pas de main morte : «Même les lois coloniales ne préconisaient pas la prison pour les commerçants.» L'allusion va aux dispositions de la loi sur la protection du consommateur adoptée il n'y a pas longtemps.

Lire la suite… 

DECRYPTAGES

Les fruits pourris du hasard

Bien qu'il soit du même bord politique, Bill Clinton ne semble pas avoir convaincu les siens sur la nature de la menace qui guette la sécurité nationale des Etats-Unis. Certes, le président Obama a promis de rediriger le canon vers Al Qaïda mais le nouveau rejet des talibans de la main tendue de Hamid Karzaï risque de lui fausser sous peu ses calculs. 

Lire la suite… 









Edition du 08-02-10 – N° 334
Notre Hebdomadaire
LE TEMPS DES SPORTS

A LIRE AUSSI

Saâdane réunit aujourd'hui son staff
Cap sur le match contre la Serbie et le Mondial
Le sélectionneur national Rabah Saâdane devra réunir aujourd'hui les membres de son staff au siège de la fédération pour dresser le bilan de la participation à la CAN et établir le programme de la préparation pour le Mondial 2010, à commencer par le premier test grandeur nature contre la Serbie, prévu le 3 mars au stade 5 Juillet.

 Lire la suite…


JSMB
Les Lions de la Soummam imperturbables
La machine béjaouie, bien huilée, semble bien partie pour terminer la saison en apothéose. Sous l'impulsion d'un technicien de la trempe de Djamel Menad qui ne laisse rien au hasard, les camarades de Cédric veulent offrir un titre à leurs fans et à toute une région qui ne vit qu'au rythme de leur exploit.

Lire la suite…

USMB
Les Blidéens ont tenu leur promesse
On l'avait bien dit que les Blidéens n'allaient pas à Batna en victime, mieux  encore ils espéraient ramener un bon résultat de leur déplacement. Sans doute, si pour certains le partage des points n'a pas changé grand-chose au classement, il laisse augurer beaucoup de promesses.

Lire la suite…

JSK
Geiger décomplexe les Canaris

La JS Kabylie a remporté, samedi à Oran, sa 11e victoire de la saison, la première hors de ses bases. Outre le résultat, c'est surtout la manière qui plaît et qui rassure les fans kabyles.

Lire la suite… 


CAN de handball
Les Verts ne participeront pas à la cérémonie d’ouverture
Les deux formations nationales de handball devant prendre part au prochain championnat d'Afrique des nations que l'Egypte accueille du 10 au 21 février seront absentes au défilé d'ouverture de cette compétition, elles  rallieront la capitale égyptienne le jour même de la cérémonie d'ouverture, c'est-à-dire la veille de leurs rencontres respectives.

Lire la suite… 

 

Archives PDF

NRJ Musique Awards :
Diam's : "one, two, three viva l'Algérie"
 
 
Reportage Canal +

Qualification de l'Algérie au Mondial 2010

La passion des Algériens pour leur équipe nationale
  
Interview de Lounes Gaouaoui
 
Algérie Mali Chez les Ziani

     
Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivantsTel (021) 37 48 75
      (021) 37 48 09
      (021) 37 54 78Fax (021) 37 48 18
Algérie 1 – Égypte 0