LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Evénements arrow 50 dinars, c’est combien déjà ?
 
Version imprimable Suggérer par mail
26-09-2011
Point Net
50 dinars, c'est combien déjà ?

On l'avait annoncé à trente, quarante, et on l'a finalement fixé à cinquante dinars, le ticket de métro. On ne sait pas si c'était là une façon de parler plusieurs fois de la même chose, mais on sait qu'il n'y a pas eu grand-monde pour s'offusquer du prix de la «traversée». S'agissant du métro d'Alger de toute façon, le pire est derrière nous et il a été plutôt long. 

Tellement long que le reste devient quasiment futile. Trois décennies d'attente, ponctuées de périodes de désespoir puis, d'oubli, avant que le «projet» ne réapparaisse comme par miracle.

Difficile d'y croire, mais, apparemment, il arrive. Alors qu'on en est à la formation de la police spécialisée dans la sécurité du métro, à l'«assemblage des rames» et au prix du billet et les différentes formules d'abonnement, il se trouve encore des «métrosceptiques» qui n'arrivent pas à s'y résoudre. Même le génie populaire a été mis à contribution sur la question.

On raconte qu'une vieille dame, invitée par son fils à passer quelques jours dans une capitale européenne, a eu cette réaction en se trouvant sur un quai avec son rejeton : «Dis-moi, mon fils, c'est comme celui-là qu'on veut construire chez nous ? Impossible !»  Alors, cinquante dinars le ticket de métro, c'est peu, beaucoup ou trop ?

C'est «donné» si on retient de l' «annonce» qu'elle est l'avant-dernière façon de parler plusieurs fois de la même chose avant la première étreinte promise au terme de l'année, si tout va bien. Et puis, cinquante dinars pour être sûr de «partir», d'arriver à l'heure en étant installé dans des conditions plus humaines…

Beaucoup, si on considère le pouvoir d'achat en nette érosion des plus faibles. On a beau hausser les épaules et soulever les lèvres, il y a beaucoup d'Algériens qui «comptent la pièce». Surtout que le métro est censé leur être destiné au premier chef.

On a beau raconter que les transports publics ne sont pas un service «social», que sous d'autres cieux, des gens bien nantis prennent le bus et le train, ce n'est pas de si tôt qu'on verra des Algériens laisser leur voiture au garage pour descendre dans une bouche de métro.

Par frime ou par habitude. Trop. Ceux qui diront ça ne se ressemblent pas forcément. Il y a les indéboulonnables râleurs, les pessimistes maladifs, les grands réalistes, les extra-lucides et les super résignés. Tout ce beau monde, avec d'autres encore, vont se retrouver sur le quai. Il est beau, le métro, non ?

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 
Suivant >
 
EDITION DU MARDI 27 SEPTEMBRE 2011 

Point Net

50 dinars, c'est combien déjà ?

On l'avait annoncé à trente, quarante, et on l'a finalement fixé à cinquante dinars, le ticket de métro. On ne sait pas si c'était là une façon de parler plusieurs fois de la même chose, mais on sait qu'il n'y a pas eu grand-monde pour s'offusquer du prix de la «traversée». S'agissant du métro d'Alger de toute façon, le pire est derrière nous et il a été plutôt long. 

Lire la suite…









Edition du 27-09-11 – N° 835

A LIRE AUSSI

 

ASO Chlef
Le champion en titre déçoit ses supporters
Les supporters de l'ASO Chlef ont été surpris par le rendement modeste de leur équipe lors de son match face au NAHD dont la formation renferme de très jeunes joueurs qui manquent d'expérience mais qui ont un très bon niveau. Les coéquipiers de Zaoui n'ont pas pu les contrer et n'ont pu trouver le chemin des filets que sur penalty.

Lire la suite…


Fouad Bouali (entraîneur de la JSM Béjaïa) :
«La concentration est le point faible de mes joueurs»
L'entraineur de la JSM Béjaïa, Fouad Bouali, satisfait de la victoire à Sétif, ne l'est pas autant de la production de son groupe qu'il exhorte à travailler encore et encore comme il nous l'a dit dans cet entretien.

Lire la suite…


USMA
Khaled Lemmouchia : «Garder le même état d'esprit»
Le capitaine de l'USMA, Khaled Lemmouchia, veut que l'état d'esprit qui anime, actuellement, le groupe soit maintenu pour que l'équipe aille toujours de l'avant, surtout que le plus dur est à venir. La dream team usmiste sera, en effet, l'équipe à battre cette saison.

Lire la suite…


EN olympique : Aït Djoudi en colère contre les clubs
L’entraîneur de la sélection olympique, Azeddine Aït Djoudi, est en colère. Il s'est retrouvé avec quatre joueurs blessés à l'entame du second stage de son équipe, à savoir Demmou de l'USMH, Aouadj du MCO, Khelili de la JSK et Benyahia du NAHD, dont certains ont été alignés par les entraîneurs de leurs clubs alors qu'ils devaient être ménagés. «C'est anormal qu'on fasse jouer des éléments blessés.

Lire la suite…


Les nouveautés du stade Bologhine
La seconde tribune du stade Bologhine sera ouverte au public les jours de matches dans un délai qui ne saurait dépasser les deux mois. L'information nous a été donnée par le directeur général de la SSPA-USMA, Mouldi Aïssaoui, qui nous a indiqué que cette structure est en pleine rénovation, et ce qui pourrait prendre du temps, c'est sa consolidation par la base. Les gradins, eux, sont en train d'être refaits.

Lire la suite…

 
Le film de la vie de Halilhodzic
USMA

PUBLICITE

Archives PDF

Site waqt el djazair

Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivantsTel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Syndication

RSS – LE TEMPS