LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Evénements arrow Cet escroc est un homme
 
Version imprimable Suggérer par mail
07-10-2011

Point net

Cet escroc est un homme

Invention de la presse ou des tribunaux, les faits divers ont ceci de paradoxal : tout le monde en raffole et tout le monde les dévalorise. «C'est un fait divers», entend-on dire certains quand ils tiennent à sous-estimer un «événement».

Le niveau zéro de l'importance. Les hommes politiques réduisent au rang de fait divers les événements que créent leurs adversaires. Les historiens situent quelques survenances à travers les siècles comme de «simples fait divers» par rapport au déroulement de l'Histoire. Pourtant, les «fats de la société» comme aimait à les appeler Bachir Rezzoug qui avait une sainte horreur de la formule «faits divers» ne sont pas toujours sans importance.

Bachir aimait à dire «faits de société» d'abord parce que l'appellation, qui a été certainement à l'origine sans connotation péjorative a souvent été employée pour diminuer l'importance des faits. Ensuite parce qu'ayant en idée une mission de la presse qui n'est ni celle de moralisateur de la société, ni celle de justicier, il tenait à introduire dans l'information ce que vivent les citoyens ordinaires au quotidien avec détachement et lucidité. En y apportant parfois les éclairages utiles. 

Et parce qu'ils sont des faits de «société», ils en sont naturellement des indicateurs. Cette histoire, qu'elle soit réelle ou inventée, en est certainement la parfaite illustration : un jour, le directeur de publication d'un journal reçoit un monsieur qui avait demandé à être reçu avec tellement de ténacité qu'il a fini par réussir. Quand le monsieur est entré dans le bureau du directeur, il semblait déterminé et ferme, même si le ton était  d'une extrême politesse.

Pour lui montrer qu'il ne tenait pas à lui faire perdre son «temps précieux», il dépose un bout de papier et une photo sur le bureau et dit à son interlocuteur : «M. le directeur, je vous prie de bien vouloir publier ça dans votre prochaine édition.» Quand le responsable prit le papier, il lut ceci : «Cet escroc est un homme».  Quand à la photo, elle ne fait que confirmer le pressentiment qu'il avait eu quand le bonhomme avait franchi la porte de son bureau :

cette tête lui disait quelque chose. Intrigué mais toujours à cheval sur les «règles», il tente d'expliquer au bonhomme qu'il était impossible de publier son texte qui n'était ni une lettre de lecteur, ni une contribution, ni une publicité. Avant que l'homme ne l'arrête dans son élan pédagogique : «Pendant toutes les années où vous publiiez la même photo avec la mention «cet homme est un escroc», est-ce que vous vous êtes posé la question sur la nature du texte et sur la pertinence de sa publication ?

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU DIMANCHE 09 OCTOBRE 2011 

Point Net

Une tripartite à réinventer

Les patrons algériens son terribles. Pendant des années, ils sont partis siéger dans des tripartites dont ils n'attendaient pourtant rien d'autre en dehors du rôle pour lequel elles ont été instituées : entériner des décisions politiques de façon à faire croire qu'elles sont l'émanation d'un dialogue social. 

Lire la suite…









Edition du 09-10-11 – N° 845

A LIRE AUSSI

 

Championnat professionnel de Ligue 2 (5e journée)
La bonne affaire du CABBA et de… la JS Saoura !
Décidément, le CA Bordj Bou Arréridj est pressé de retrouver rapidement l'élite une saison après l'avoir quittée. Vendredi, les Criquets ont réalisé une excellente opération en allant l'emporter à Béjaïa face au Moulouida local dans le match au sommet  de la 5e journée de la Ligue 2 (2-1).

Lire la suite…


Participation des athlètes suspendus aux JO
Le TAS dit non au CIO et à l'Usoc
«La décision de la commission exécutive du CIO du 27 juin 2008 interdisant aux athlètes ayant été suspendus pour une période de plus de six mois en raison d'une violation d'antidopage de participer aux prochains Jeux olympiques est non valable et inapplicable.»

Lire la suite…


Marcel Desailly (représentant de la FFF en Afrique) :
«Apporter l'expertise française au football africain»
Fraîchement nommé représentant de l'instance dirigeante du football français en Afrique, Marcel Desailly, ancien international français d'origine ghanéenne, prend son nouveau rôle au sérieux et voit en cette opportunité une manière de pérenniser le football africain.

Lire la suite…


Eliminatoires de la CAN 2012 : Algérie – RCA (20h30) au 5 Juillet
Les Verts doivent relever la tête
L'équipe nationale de football jouera ce soir (20h30) au stade 5 Juillet son dernier match dans les éliminatoires de la CAN 2012 contre la surprenante sélection centrafricaine qui l'avait humiliée (2-0), il y a presque une année,

Lire la suite…


Bilan chiffré de l'USMA
Les 360 minutes de jeu de 7 joueurs
L'USM Alger aura donc achevé la première partie du championnat, composée de quatre journées, en seconde position, ce qui, en soi, n'est ni un échec ni une réussite. Ce n'est pas un échec parce que terminer deuxième après quatre matches c'est plus qu'honorable.

Lire la suite…

 
Conférence de presse de Ouyahia à l’issue de la tripartite
Le film de la vie de Halilhodzic
USMA

PUBLICITE

Archives PDF

Site waqt el djazair

Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivantsTel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Syndication

RSS – LE TEMPS