LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Régions arrow La population rêve d’une gare routière
 
Version imprimable Suggérer par mail
21-09-2011

Larbaâ Nath Irathen

La population rêve d'une gare routière

La ville de Larbaâ Nath Irathen (ex-Fort National) est l'un des plus importants centres urbains de la wilaya de Tizi Ouzou. Les habitants de cette commune de haute montagne située à environ 25 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou dont le nombre avoisine les 30 000 âmes sont disséminées sur 25 villages. Parmi ces derniers, citons Azouza, Larbaâ, Ath Atelli, Ath Frah etc. 

A l'instar de tous leurs concitoyens des  autres villages, dont un grand nombre d'habitants sont quasiment obligés de transiter par, le centre urbain pour rallier la ville des Genêts, les voyageurs et les transporteurs caressent toujours le rêve de voir leur localité être dotée d'une gare routière digne de ce nom pour mettre fin à l'anarchie qui caractérise ce créneau.

En effet, les minibus et les taxis qui assurent les dessertes vers toutes les destinations, comme Aïn El Hammam, Aït Oumalou, Irdjen, Aït Atelli, Aït Frah, Taourirt Amokrane, Tizi Rached et la capitale du Djurdjura, stationnent pour la plupart sur une portion du trottoir qui longe le stade municipal qui fait office de «gare routière».

Là, sur place, une véritable anarchie s'installe avec en sus une nuisance sonore des plus insupportables. Aussi, les voyageurs sont parfois abandonnés à leur propre sort en plus de la cherté des tarifs du transport. A titre d'exemple, les voyageurs en provenance ou  à destination du village Ath frah, distant de 7 kilomètres du chef-lieu, déboursent 30 dinars pour ce trajet.

Ils sont parfois à la merci des clandestins. Larbaâ  Nath Irathen n'est pas le seul centre urbain de Tizi ouzou qui ne dispose pas d'une gare routière.   C'est le même cas pour Draâ El Mizan, où les voyageurs et les transporteurs sont abandonnés à leur propre sort. Le lieu qui fait office de gare n'est même pas  aménagé. Il est exposé aux quatre vents et à tous les aléas de la nature.

B. B.
 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU JEUDI 06 OCTOBRE 2011 

Point Net

Et maintenant, les pitbulls !

Ils agressent maintenant avec des pitbulls. On ne connaît pas le prix d'un pitbull, mais on sait qu'en posséder un est un  luxe qui n'est pas à la portée des modestes bourses. On connaît aussi «l'autre prix», puisque de futés criminels utilisent cette race de chiens, inconnue chez nous il n'y a pas encore longtemps, pour régler des comptes ou détrousser de paisibles citoyens sans défense.

Lire la suite…









Edition du 06-10-11 – N° 843

A LIRE AUSSI

 

Equipe nationale
Benamara, la perle rare découverte par Halilhodzic
Il est un joueur qui doit aujourd'hui être un des hommes les plus heureux sur terre. Il s'agit du défenseur latéral droit du CA Batna, Youcef Benamara, né le 24 avril 1984, humble parmi les humbles et anonyme parmi les anonymes.

Lire la suite…


CRB – Gana devrait finalement les payer aujourd'hui
Les joueurs font grève puis reprennent
Solide leader de ce début de saison en Ligue 1, le CR Belouizdad a connu un début de semaine très difficile qui risque de laisser des sequelles pour la suite de la saison. Lassés des promesses non tenues de leur président quant à la régularisation de leur situation financière, les joueurs du Chabab ont déclenché lundi soir un mouvement de grève.

Lire la suite…


Il est sur le point de s'engager avec le Club Africain
Benchikha quitte le Mouloudia
Comme nous l'avions annoncé dans notre édition d'hier, l'entraîneur du Mouloudia d'Alger, Abdelhak Benchikha, qui n'était plus motivé par la poursuite de sa mission avec le vieux club algérois, vient de jeter l'éponge, en quittant officiellement la barre technique du club.

Lire la suite…


Coach Vahid inspecte la pelouse du 5 Juillet
Le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a inspecté hier la pelouse du stade 5 Juillet qui abritera dimanche soir (20h30) le match contre la Centrafrique, comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2012.

Lire la suite…


Bilan chiffré de l'USMA
Les 360 minutes de jeu de 7 joueurs
L'USM Alger aura donc achevé la première partie du championnat, composée de quatre journées, en seconde position, ce qui, en soi, n'est ni un échec ni une réussite. Ce n'est pas un échec parce que terminer deuxième après quatre matches c'est plus qu'honorable.

Lire la suite…

 
Conférence de presse de Ouyahia à l’issue de la tripartite
Le film de la vie de Halilhodzic
USMA

PUBLICITE

Archives PDF

Site waqt el djazair

Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivantsTel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Syndication

RSS – LE TEMPS