183



LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Culture arrow «Le lancement de nouvelles chaînes de télévisions est un vecteur de progrès et d’essor»

 



Version imprimable

Suggérer par mail
04-10-2011
Boualem Aïssaoui, producteur et réalisateur :
«Le lancement de nouvelles chaînes de télévisions est un vecteur de progrès et d'essor»

Ancien élève de l'école nationale supérieure de journalisme d'Alger (1964 à 1967), M. Aissaoui qui a occupé des postes de responsabilité à divers niveaux de la production radiophonique et cinématographique nationale (1967 à 1990) et membre fondateur de l'association des producteurs algériens (AVA) et méditerranéenne (Apimed),

il est considéré comme un des doyens du cinéma algérien. Dans cet entretien, il nous fait part de ses avis et impressions sur la question de l'ouverture médiatique et de son impact sur la société algérienne et de toute sa composante tout en mettant en exergue son optimisme.

Le Temps d'Algérie : Quel est votre avis sur la question relative à l'ouverture du champ médiatique et si cela venait à être concrétisé quelles en seront les conséquences et les retombées sur le décor médiatique ?
Boualem Aissaoui : Depuis une dizaine d'années, j'ai ouvertement affiché une position favorable à l'ouverture du champ médiatique et plus précisément sur la possibilité de lancement de nouvelles chaînes de télévision en relation directe avec le décor médiatique existant et qui viendraient épouser le pluralisme sous ses multiples formes qui s'est installé dans notre pays.

Il faut avouer que l'essor de l'audiovisuel n'a pas connu les progrès qu'a connu la presse écrite et il faut savoir que l'audiovisuel a plus d'impact de par l'universalité de son langage. Je suis obligé de dire que notre pays ne mérite pas d'être en retard face aux défis mondiaux qui nous sont imposé. L'image algérienne doit être portée par des Algériens et donc, il y a nécessité d'ouverture du champ pour la formation d'une opinion publique sur les enjeux internes et externe auxquels fait face notre pays.

Sur ce point, je reste optimiste et je dois vous rappeler que lors des assises de la société civile organisées par le Cnes, j'ai plaidé pour l'ouverture en question mais à condition que cette ouverture soit faite selon des étapes et

sur la base de règles biens définies. Autrement dit, le projet de loi est un premier pas positif mais il reste tributaire de codification des textes. Mais il y a des questions sans réponses. Qu'on parle d'autorité de régulation mais cela ne suffit pas car la question de validation concernant l'émission reste floue.

Est-ce que les porteurs de projets devront recourir aux prestations techniques de la TDA (Télédiffusion algérienne) Qu'entend-on par validation des autorités publiques concernant l'acte d'émettre (Gestion des fréquences radiophonique et télévisuels) ?

Sur ce point, le flou demeure et, sur le volet de la composante de l'autorité de régulation (désignation des membres de cette autorité) il est à se demander si l'Etat n'avance pas avec prudence ou si cette question relève d'autres considérations. Je pense qu'il ne faut pas bloquer les débats car tous les textes ne sont pas encore rendus publics et je suis persuadé qu'il y aura des amendements et des enrichissements par la suite.

A votre avis, qu'apportera cette ouverture au pays ?
Cela va réparer le grand retard cumulé par notre pays mais il faut savoir que les télévisions sont des entités à caractère industriel et économique et les ressources financières doivent être bien étudiées et autant vous dire que cela va permettre de donner plus d'élan à la formation de l'audiovisuel et dynamisera l'action de formation. Ces chaînes constitueront des débouchées pour les techniciens ayant suivi des formations et dans ce sens, elles (chaînes télé) valoriseront les qualifications.

Cela étant, rien n'empêchera les propriétaires de chaînes de recourir aux services de techniciens étrangers comme cela se fait de par le monde et comme la mondialisation le dicte. L'ouverture du champ médiatique contribuera à la qualité des produits audiovisuels et répondra aux aspirations des Algériens qui sont devenus très exigeants.

Toutefois, cette ouverture requiert des soutiens de l'Etat bien que les porteurs de projets apporteront des fonds propres. Dit autrement, l'Etat apportera des programmes nécessitant des soutiens car ces derniers auront un caractère de service public. En définitif, la création de nouvelles chaînes devra remettre en cause l'organisation du marché publicitaire en fonction de la nouvelle donne. 

D. M.

 

 


< Précédent
 
Suivant >
 

EDITION DU LUNDI 14 MAI 2012

Vivez la télé autrement, visitez dzairwebtv

Dzair web tv









Edition du 14-05-12 – N° 1028

Archive

A LIRE AUSSI

 

CRB
Menad sera bel et bien présent face au MCA
Djamel Menad ne démissionnera pas de son poste d'entraîneur du CR Belouizdad comme il l'a annoncé à l'issue de la finale de la Coupe d'Algérie perdue par son équipe mardi dernier face à l'ES Sétif (1-2 A.P).

Lire la suite…


MCA : Bouhelal s'en va… Bira arrive
Même si le championnat tire à sa fin et qu'on est à quatre journées du dénouement, la valse des entraîneurs n'est pas pour autant achevée tout au moins pas au Mouloudia d'Alger, où Kamel Bouhelal vient de tirer sa révérence après le cuisant échec subi par son équipe lors du derby de mercredi soir face à l'USMA :

Lire la suite…


Eliminatoires de la CAN 2013 et du Mondial 2014
L'EN abandonnée par ses cadres
A quelques jours de l'entame de la préparation pour les matches décisifs de juin prochain dans les éliminatoires de la CAN 2013 et du Mondial 2014, l'équipe nationale de football subit une surprenante cascade de départs à la retraite de cadres de la sélection, à leur tête le capitaine Antar Yahia.

Lire la suite…


Un incendie a causé des dégâts au stade du 5-Juillet
Le vandalisme ne vaincra pas le football
Ce qui s'est passé mercredi dernier au stade du 5 juillet, lors du match USMA-MCA est scandaleux. Ce qualificatif est devenu trop banal dans le football algérien où la violence semble faire partie de ses us et coutumes. L'incendie dans les tribunes provoqué par certains énergumènes est un acte abject.

Lire la suite…


CRB, un public magique et fair-play
Grandiose. C'est du moins ainsi qu'on puisse qualifier l'ambiance qui a régné mardi à l'occasion de la finale de la coupe d'Algérie qui a opposé l'Entente de Sétif au CR Belouizdad. Les 60 000 spectateurs qui ont pris d'assaut tôt dans la matinée le stade du 5- Juillet ont créé un spectacle exceptionnel.

Lire la suite…

 

Dessin du jour

Une candidate FFS n' pas pu voter 




Un joueur italien décède en plein match





Les 234 buts de Messi avec le Barça




Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Site waqt el djazair

RSS – LE TEMPS