LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Dossiers arrow «L’Algérie n’a pas besoin d’avocat pour défendre sa cause»
 
Version imprimable Suggérer par mail
24-12-2011
Chemseddine Chitour, politologue et enseignant à l'Université d'Alger :
«L'Algérie n'a pas besoin d'avocat pour défendre sa cause»

Le professeur Chemseddine Chitour a estimé, hier, dans une déclaration au Temps d'Algérie que «le gouvernement algérien doit régler le problème du passé colonial avec la France pour pouvoir aller de l'avant». «Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement algérien ne veut pas régler ce problème avec la France et en finir une fois pour toutes», s'est-il interrogé. «Il y a bien des conflits internationaux entre les Etats qui ont été réglés pour permettre aux pays d'avoir des relations normalisées», dira-t-il. Selon lui, la cause algérienne et la repentance de la France «est une cause noble qui doit être défendue à la hauteur des grands sacrifices consentis par les hommes durant la période coloniale». Pour lui,

 «c'est un problème national qui détermine l'identité du pays et du peuple. Cela dépasse les formations politiques qui l'utilisent et l'exploitent à leurs propres fins». Le professeur Chitour soutient qu’«aujourd'hui, le peuple algérien demande justice sur ce passé et peut se passer de l'argent et des indemnités. Le gouvernement doit se concilier avec son peuple pour constituer une position commune

sur ce problème». Le professeur a regretté, également, l'absence d'une institution algérienne capable de traiter ce problème, d'engager des discussions internes ou même d'organiser un référendum pour prendre une position vis-à-vis de cette question de la mémoire. Pour lui, les propos du Premier ministre turc sur «le génocide du peuple algérien» par l'armée coloniale française ne sont pas « innocents».

«S'il a dit cela, c'est parce qu'il veut porter préjudice à la France», a-t-il affirmé. «Mais l'Algérie n'a pas besoin d'avocat pour défendre sa cause», a-t-il enchaîné. Le professeur regrette, cependant, que «la cause algérienne soit portée sur la voie publique internationale pendant que l'Algérie reste spectatrice».

«C'est dramatique», a-t-il déploré encore. «Nous ne parlons pas de nos problèmes. Nous ne savons pas nous défendre. On nous attribue encore ce statut de mineurs», a-t-il dénoncé. Le professeur Chitour rappelle que «le génocide perpétré par la France en Algérie a commencé en 1830 avec la politique de la terre brûlée qui a décimé le tiers de la population de l'époque».

«La population algérienne était estimée à 3 millions en 1830 et 3,5 millions en 1880. Le génocide pratiqué par les Français contre les civils a empêché l'augmentation du nombre de la population», assure-t-il. Notre interlocuteur a appelé à une confrontation entre les historiens algériens et français sur la définition du mot «génocide» et les critères de son attribution.
Nouria Bourihane
 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU JEUDI 26 JANVIER 2012

Vivez la télé autrement, visitez dzairwebtv

Dzair web tv

Point Net

Bizarre, ça ne pétarade pas encore !

Il paraît qu'il y aura moins de pétards cette année à l'occasion du Mouloud. On en jubile déjà ! Il est vrai qu'à quelques jours de la fête, tout le monde se demande par quel miracle les déflagrations qui commençaient d'ordinaire des mois auparavant ne se font pas encore entendre. Bien sûr, on a peut-être parlé trop vite, parce qu'en la matière, on en a vu d'autres. 

Lire la suite…









Edition du 26-01-12 – N° 935

Archives PDF

A LIRE AUSSI

 

Mesbah entame son aventure avec le Milan AC :
«Entrer à Milanello est impressionnant»
Le latéral gauche de l'EN, Djamel Mesbah, a entamé vendredi son aventure avec le Milan AC après avoir signé la veille un contrat avec ce grand club italien jusqu'en 2016 pour 550 000 euros et des bonus.

Lire la suite…


Equipe nationale
Halilhodzic : «Content pour Mesbah»
Le sélectionneur national Vahid Halilhodzic se réjouit du transfert de Djamel Mesbah au Milan AC, champion d'Italie en titre. «Je suis content pour Mesbah. Son transfert au Milan AC est une récompense pour lui et pour l'équipe.»

Lire la suite…


Handball-Finale du championnat d'Afrique (Messieurs)
Les Verts méritaient mieux
Une nouvelle fois la sélection tunisienne de handball (messieurs) s'adjuge son neuvième et second trophée consécutif, les camarades de Hmam ont été sacrée champions d'Afrique lors de cette  20e édition du championnat d'Afrique qui s'est tenu au Maroc du 11 au 20 janvier courant, en battant son homologue algérienne par 23-20, (mi-temps : 12-6), en finale du tournoi masculin disputée vendredi soir à Rabat.

Lire la suite…


Temps de jeu
Yekhlef et Laïfaoui les plus utilisés
Au démarrage de la saison, l'USM Alger présentait un effectif de 24 joueurs dont deux espoirs que sont Sahnoun et Benaldjia qui n'entrent pas dans le nombre autorisé par la Ligue de football professionnel. Juste avant de quitter ce club, Hervé Renard avait appelé dans l'effectif seniors un junior (il est né en 1993) en la personne de Zineddine Ferhat. Mais Renard ne l'a jamais fait jouer dans un match officiel.

Lire la suite…


Une minute de silence à la mémoire du regretté Kezzal
Une minute de silence sera observée à la mémoire de l'ex-président de la FAF, Omar Kezzal, décédé le 8 janvier à l'âge de 76 ans, et ce, avant le début des matches du championnat de Ligue 1 et Ligue 2. Grand dirigeant sportif, le défunt a été président de la Fédération algérienne de football à trois reprises ; de septembre 1982 à avril 1984, de juillet 1989 à novembre 1992 et du 13 avril 2000 au 23 août 2001.

Lire la suite…

 
Cours des devises

Evolution des marchés

Conférence de presse de Ahmed Ouyahia, l’intégrale

Chose que vous ne verrez pas sur El Djazira
Quand BHL propose aux musulmans de se convertir au judaïsme
   Cancer et prise en charge : Témoignages de malades
 

 

Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

RSS – LE TEMPS