LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Evénements arrow La loi n’existe pas, violons la loi
 
Version imprimable Suggérer par mail
09-11-2011
Point Net
La loi n'existe pas, violons la loi

On pensait qu'il y en avait une que personne ne respectait, voilà que le ministre du commerce nous «rassure» : il va incessamment et même avant présenter au gouvernement un «projet de loi portant réglementation du service minimum et des permanences des activités commerciales durant les jours fériés et les fêtes religieuses».

Mais on pensait surtout que ce n'est pas l'adoption des lois qui vont  changer les choses qu'elles sont censées changer, mais leur application. Et en l'occurrence, si les commerçants respectaient toutes les dispositions que leur impose le cahier des charges de leur activité, sauf «celle- là», on l'aurait su depuis longtemps.

Comme nous sommes un pays de pompiers à défaut d'être un pays de bâtisseurs, les lois, à la suite de toutes les autres mesures, ne sont envisagées que pour réagir au «flagrant délit».

Et encore, puisque ça fait quand même des décennies que le pain, le lait, le transport, quand ce n'est pas l'hôpital sont problématiques pour les algériens en période de… fête !  

Il paraît même que le projet de loi dont il est question  existe depuis octobre 2010. Et que les tergiversations qui ont empêché sa promulgation sont motivées par la «résistance»  des commerçants et de leurs solides relais qui ont veillé au grain avant d'envisager de «passer à l'action».

Les choses étant ce qu'elles sont, on aurait pu les rassurer par l'ahurissante mais «normale» formule qui dit qu'il n'y avait rien à craindre d'une loi que personne ne respectera, mais au pays des pompiers, on éteint le feu dans la grange puis on livre la ferme aux porteurs d'allumettes.

On pensait que la loi existait parce que violer la loi à une telle échelle et avec autant de désinvolture n'a jamais été un problème. Voilà, nous sommes sauvés, la loi n'existait pas et on va la promulguer. Les commerçants sont sérieux, ils ne peuvent pas violer une règle qui ne leur est pas imposée.

Et l'union des commerçants qui n'en rate pas une quand il s'agit d'aller au secours des victoires se met de la partie. Son porte-parole, qui ne croyait pas si bien dire sur sa représentativité, se lamente que son organisation a toujours «sensibilisé» – en vain, manifestement – les commerçants sur «la nécessité  de la continuité du travail durant les fêtes».

Et de faire le même constat que tout le monde : «la plupart des commerçants ont fermé boutique pendant les deux jours de l'Aïd et même après» !

Il paraît même que l'UGCAA a «toujours revendiqué»… la loi en question. Pathétique. Tout aussi pathétique que cette confession du ministre du commerce : «En l'absence d'une loi, on s'appuyait sur la relation avec les professionnels qui répondent favorablement, mais il y a des problèmes d'approvisionnement… !» Ils ne sont pas commerçants, les approvisionneurs ?

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 
Suivant >
 
EDITION DU JEUDI 10 NOVEMBRE 2011 

Vivez la télé autrement, visitez dzairwebtv

Dzair web tv

Point Net

La loi n'existe pas, violons la loi

On pensait qu'il y en avait une que personne ne respectait, voilà que le ministre du commerce nous «rassure» : il va incessamment et même avant présenter au gouvernement un «projet de loi portant réglementation du service minimum et des permanences des activités commerciales durant les jours fériés et les fêtes religieuses».

Lire la suite…









Edition du 10-11-11 – N° 871

Archives PDF

A LIRE AUSSI

 

CRB 1- ESS 3
Un vendredi noir… et blanc au 20 Août
Défait pour la première fois de la saison chez lui au 20-Aout vendredi dernier par l'ES Sétif sur le score sévère de trois buts à un, le CR Belouizdad a gâché une occasion inouïe pour prendre seul les commandes du classement de la Ligue1.

Lire la suite…


Après son échec face au CSC
L'USMA à la recherche d'un nouveau souffle
L'USM Alger a certainement raté une formidable occasion de prendre le large en tête du classement de la Ligue 1 à l'issue de la 8e journée qui s'est déroulée samedi dernier. Tenue en échec chez elle par le CS Constantine, elle n'a pas su profiter des défaites à domicile du CRB et de l'USMH.

Lire la suite…


Nassim Ousserir (gardien de but du CRB ) :
«C'est une bonne leçon pour nous»
Le gardien de but du CRB, Nassim Ousserir, pense que son équipe n'a pas su gérer convenablement son match face à un adversaire qui, à ses yeux, était prenable vendredi.

Lire la suite…


Un entraîneur français attendu aujourd'hui ou demain
Les dirigeants de l'USM Alger sont en contact très avancé avec un entraîneur français pour succéder à Hervé Renard. C'est ce que nous avons appris d'une source proche du club des Rouge et Noir.

Lire la suite…


Equipe nationale
L'entraîneur du FC Valence encense Feghouli
L'entraîneur du FC Valence, Unai Emery, n'a pas tari d'éloges sur le néo-international algérien, Sofiane Feghouli, auteur d'une remarquable prestation lors du déplacement de son équipe à Levante (victoire 2-0), pour le compte de la 12e journée du championnat.

Lire la suite…

 
Cours des devises

Evolution des marchés

La surfeuse et la baleine

  Edwy Plenel accule Eric Zemmour et l’amène à louer les « bienfaits » du colonialisme
Images de la cérémonie avant l’inhumation de Kadhafi, de son fils Mouaatassem et de Abou Bakr Younes

PUBLICITE

Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivantsTel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

RSS – LE TEMPS