LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Evénements arrow Alger ou la capitale ?
Version imprimable Suggérer par mail
21-12-2011
Point Net
Alger ou la capitale ?

Deux cent milliards de dinars pour moderniser la capitale. On ne sait pas s'il en faut plus ou moins mais on sait que c'est quand même beaucoup. On aura d'abord remarqué que cette somme sera «puisée» du budget de la wilaya, ce qui suggère que le volume de financement aurait pu être plus consistant avec un investissement national. Mais ce n'est pas le plus important quand on s'en tient à mesurer ce que cette somme peut concrètement à la capitale. Même si tel que formulé – ou conçu – on déduit qu'il s'agit plus d'un projet pour la ville d'Alger et sa périphérie que pour la capitale de l'Algérie. Deux choses différentes tout de même.

Pour bien saisir la nuance, il suffirait peut-être de rappeler que c'est le wali d'Alger qui l'a annoncé… en supervisant les travaux de la session ordinaire de l'Assemblée populaire (APW) d'Alger. Apprécions maintenant pour s'en assurer, les termes propres du wali, M. Mohamed Kébir Addou :

«Les hautes autorités du pays ont donné leur accord pour le plan stratégique de la capitale devant durer jusqu'à 2030 et qui a été élaboré d'une manière à même de garantir l'amélioration du cadre de vie de l'Algérois.» Et on aura bien compris qu'il s'agit d'«améliorer le cadre de vie» des habitants d'Alger, plutôt que de «moderniser la capitale». Quand on aura parcouru les projets qu'il a manifestement sélectionnés pour la grande annonce, la nuance disparaît carrément. Parmi ces projets qui, précise-t-il, «seront à la hauteur des aspirations des Algérois»,

des parkings, des gares routières, la «réhabilitation» du réseau routier, l'«aménagement» de plages et… l'élargissement du réseau du métro ! Difficile de trouver quelque chose qui se rapporte à la modernisation de la capitale dans tout ça. Parce que «moderniser» une capitale, c'est d'abord la concevoir en tant que telle, c'est-à-dire une vitrine, une ville vivante où on sent la… vie. Quand dans un projet qui s'étale quand même sur une vingtaine d'années, il n'y a pas un mot sur l'essentiel, on comprend que la capitale n'est pas vraiment à «l'ordre du jour».

Et si on commençait par un grand nettoyage qui sortirait Alger de son funeste classement parmi les villes les plus sales du monde, si on imposait des toilettes dans les cafés, des taxis qui ne choisissent pas leur direction, des restaurants où on peut bouffer jusqu'au petit matin, des cinémas où on peut voir des films, des rues où on peut marcher au-delà de 18 heures et des boulangeries où on trouve du pain ?
laouarisliman@gmail.com    
 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU DIMANCHE 10 AOUT 2014

Les premières images sur les lieux du crash de l’avion d’Air Algérie

  Smaïl Bouabdellah, journaliste de BeINsport, fête la victoire de l’Algérie
L’ambassadeur américain à Alger supporteur des Verts

 
Face book  
 

Dessin du jour

But de Belail
Une tempête de sable affole Barcelone
Un mystérieux OVNI affole le Moyen-Orient
Un député grec néonazi agresse deux femmes sur un plateau télé
Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Site waqt el djazair

                    Télévision  

           Canal algérie      TNT   

RSS – LE TEMPS