180



LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Evénements arrow La femme rurale de Benghazi à Alger




Version imprimable

Suggérer par mail
19-09-2011

Point net

La femme rurale de Benghazi à Alger

«Du point de vue de l'analyse de la situation libyenne, le rapport élaboré par délégation en avril dernier corrobore avec la position algérienne. Ce qui confirme que la démarche de la diplomatie algérienne était juste.»

Le propos est de Madame Saïda Benhabyles, présidente de l'association de… la femme rurale qui s'exprimait  dans un entretien paru dans notre édition d'hier et réalisé à l'occasion de la rencontre internationale sur le… terrorisme tenue à Alger. S'il fallait rebondir sur cet entretien, peut-être que la première question à adresser à Mme Benhabyles consisterait à lui demander ce que vient faire la femme rurale dans «tout ça», mais il y a tellement de perles qui se valent en «qualité» qu'on en oublie.

On apprend ainsi que le rapport de la délégation conduite par  Mme Benhabyles en terre Libyenne «corrobore» avec la position officielle algérienne ! Ceci introduit d'autres informations et pas des moindres. Par exemple, celle-ci : dans le conflit libyen, l'Algérie avait (déjà) une position officielle et on ne le savait pas.  Pour ceux qui l'ont cherchée jusqu'à l'ultime minute de la chute de Kadhafi, ils auraient donc pu la trouver dans le rapport de la «délégation».

Comme  elle sait que personne ne lui demandera à s'en expliquer, Mme Benhabyles y va de bon cœur. Jusqu'à suggérer que le «rapport de la délégation» y est pour quelque chose dans la position officielle algérienne, ce qui est grave. A moins que ce ne soit la position – très peu connue à l'époque – qui a déterminé le rapport, ce qui est tout aussi grave.

Et à la question de savoir si  Mme Benhabyles et sa délégation comptent effectuer une autre visite en Libye, elle répond comme elle peut, à moins que ce ne soit comme elle veut qu'avec  les développements actuels de la situation en Libye, il est difficile d'entreprendre une telle mission… neutre, «nous ne voulons pas être influencés par une partie en conflit».

Parce que pour ceux qui l'auraient oublié,  Mme Benhabyles rappelle que «lors de notre première mission, nous étions plus ou moins libres» ! Dernière question, simple mais importante par ce qu'elle induit : Mme Benhabyles et sa délégation sont partis en Libye pour enquêter sur le conflit ou sur le terrorisme ? Et la rencontre d'Alger, c'est sur la lutte antiterroriste ou la Libye ?

laouarisliman@gmail.com

 


< Précédent
 
Suivant >
 

EDITION DU LUNDI 11 AOUT 2014


Les premières images sur les lieux du crash de l’avion d’Air Algérie




  Smaïl Bouabdellah, journaliste de BeINsport, fête la victoire de l’Algérie




L’ambassadeur américain à Alger supporteur des Verts



 

Face book  

 

Dessin du jour

But de Belail




Une tempête de sable affole Barcelone




Un mystérieux OVNI affole le Moyen-Orient




Un député grec néonazi agresse deux femmes sur un plateau télé




Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Site waqt el djazair

                    Télévision  

           Canal algérie      TNT   

RSS – LE TEMPS