LE JOURNAL arrow LE JOURNAL arrow Evénements arrow Le MALG a joué un rôle important dans l’acquisition des armes et la transmission des renseignements
Version imprimable Suggérer par mail
31-10-2011
Le MALG a joué un rôle important dans l'acquisition des armes et la transmission des renseignements

Le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, a procédé, avant-hier, à l'Ecole supérieure de police Ali-Tounsi, Châteauneuf, à la célébration du 57e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale. Ont assisté à cette cérémonie le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, le ministre des Moudjahidine, Mohamed Chérif Abbas ainsi que de nombreuses autres personnalités.

Dans son allocution d'ouverture, le DGSN a indiqué que la date du 1er novembre est une occasion pour se remémorer la bravoure et l'esprit de sacrifice de nos chouhada pour une Algérie libre et indépendante. Saisissant à son tour cette occasion, Daho Ould Kablia a tenu à préciser l'importance du service du MALG à l'époque, soulignant au passage que très peu de gens connaissent la totalité des activités de ce service.

M. Ould Kablia est revenu sur le rôle des services secrets algériens qui ont infiltré les gouvernements marocain et tunisien et ce, durant la période de la lutte armée, afin de pouvoir déjouer les «coups bas que voulaient porter ces derniers à la politique du FLN».

Il a ajouté, en outre, que le MALG a joué un rôle important dans l'acquisition des armes et la transmission des renseignements. «L'action menée par le MALG durant la guerre de Libération a eu un impact sur les autorités coloniales françaises.
«Le service de transmissions a payé un lourd tribut, puisque l'ennemi comprenait l'utilité de cette arme et lui faisait une chasse sans pitié, ciblant ses membres en priorité», précisant que ce service a enregistré 85 chouhada.

«Les informations transmises par les cadres du MALG étaient utiles et ont obligé les Français à ériger les lignes électrifiées Challe et Morice», a relevé M. Ould Kablia.

Il a noté, en outre, qu'au début des années 1960, le MALG avait obtenu des documents importants concernant le pétrole en Algérie et les champs exploités par les entreprises étrangères. Il a rappelé, dans le même contexte, que le MALG a créé la radio algérienne le 16 décembre 1956 et l'agence Algérie Presse Service en 1957.

Le ministre a souligné que l'expérience acquise durant les années en matière de gestion de l'information et du renseignement, notamment dès 1959, année charnière, a permis de mener par la suite en 1961 des négociations algéro-françaises avec une grande aisance. Grâce aux données recueillies par le service du renseignement et des liaisons issu du Malg,

le FLN aura lors de ces mêmes négociations (1961-1962) un terrain préparé même si des coups durs ont été portés par l'armée française en 1959 à certaines de ses unités. Le responsable du Malg a relaté les différentes étapes franchies par cette institution dirigée pendant plusieurs années par Boussouf, avant de confier la partie formation à Houari Boumediene.

M. Ould Kablia a dit : «On avait perdu beaucoup d'armes acheminées de l'étranger par bateau et que l'armée coloniale arraisonnait. La centralisation de toutes les opérations, notamment celles liées à l'achat d'armement, a été donc plus concluante. Nous avons de ce fait réussi à conclure des contrats avec la Chine,

 la Yougoslavie, la Tchécoslovaquie et faire acheminer des milliers de tonnes d'armements y compris l'artillerie lourde (DCA) qui nous a permis, dès 1960, de faire des ravages sur l'aviation ennemie», précisant qu'en matière de transmissions, le Malg était très avancé.  M. Ould Kablia a  précisé : «c’est la première fois que je parle du service de renseignement algérien».

En marge de la cérémonie, la DGSN a honoré d'anciens directeurs généraux de la sûreté et des moudjahidine policiers, en signe de reconnaissance de leurs grands sacrifices pour le pays et des services rendus au sein du corps de la police. La guerre de libération nationale «fut une nouvelle naissance pour le peuple algérien qui a payé un lourd tribut pour recouvrer sa dignité», a tenu à ajouter le général-major Abdelghani Hamel.
Manal C.
 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU LUNDI 11 AOUT 2014

Les premières images sur les lieux du crash de l’avion d’Air Algérie

  Smaïl Bouabdellah, journaliste de BeINsport, fête la victoire de l’Algérie
L’ambassadeur américain à Alger supporteur des Verts

 
Face book  
 

Dessin du jour

But de Belail
Une tempête de sable affole Barcelone
Un mystérieux OVNI affole le Moyen-Orient
Un député grec néonazi agresse deux femmes sur un plateau télé
Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Site waqt el djazair

                    Télévision  

           Canal algérie      TNT   

RSS – LE TEMPS